Tony Parker et les Hornets s'imposent face aux Knicks

Dixième défaite consécutive pour les Knicks. La faute cette fois-ci aux Hornets, emmenés par Tony Parker, auteur de 15 points et Malik Monk, bouillant dans le dernier QT.

Les Hornets ont bien retenu la leçon. Deux jours après avoir cédé en toute fin de match à Milwaukee, les troupes de Michael Jordan ont en effet à leur tour mis à profit le quatrième quart pour venir à bout des Knicks. New York avait beau rester sur une série noire de neuf défaites de rang avant de débarquer à Charlotte, les deux équipes étaient en effet à égalité (71-71) à l’entame de la dernière ligne droite, les locaux payant-là la maladresse de leurs habituels leaders.

Car si Jeremy Lamb n’a pas démérité avec 15 points à 6 sur 12 aux tirs et 9 rebonds, il en a été tout autrement des autres membres du cinq majeur des Hornets. Tandis que Nicolas Batum était une nouvelle fois très discret avec 6 points à 2 sur 6 aux tirs, 6 rebonds et 4 contres, Kemba Walker et Marvin Williams brillaient par leur maladresse, le meneur all-star terminant ainsi avec 14 points à 5 sur 16 et son compère faisant encore pire avec 7 points et un horrible 2 sur 12.

Heureusement, Charlotte a pu compter sur un banc particulièrement productif, les remplaçants cumulant 53 points contre 48 pour le cinq majeur. Avec en tête d’affiche un Tony Parker auteur de 15 points à 6 sur 13 aux tirs et 4 passes en 19 minutes. "Nos remplaçants ont joué un rôle décisif ce soir et Tony a été leur guide", n’a d’ailleurs pas manqué d’apprécier James Borrego, l'entraîneur de la franchise de Caroline du Nord. Le meneur tricolore n’en a pas moins dû laisser la vedette à Malik Monk, auteur de 14 points à 5 sur 12 et surtout de quatre tirs primés à l'entame de la dernière ligne droite, les Hornets en profitant pour signer un 17-1 rédhibitoire pour les New Yorkais. "Merci", pouvait bien lui glisser Nicolas Batum sur le chemin des vestiaires.

Retour à l'accueil