Kyrie Irving permet aux Celtics de renverser Atlanta dans le money-time

Sous l'impulsion d'un super Kyrie Irving, Boston a renversé les Hawks dans le money time (105-113).

Menés de 16 points en première mi-temps, les Celtics ont compté sur leur expérience, et un bon Kyrie Irving (32 points, 5 passes), pour renverser les Hawks en fin de match (113-105). Kevin Huerter (18 points) et John Collins (15 points, 11 rebonds) auront vaillamment défendu leurs couleurs mais Boston a fait la différence en dernier quart, grâce à un 9-0 et une ultime claquette d’Al Horford, l’ancien All-Star local. 

Le match commence très fort avec Jayson Tatum qui inscrit le panier plus la faute, et surtout John Collins qui décoche une claquette dunk surpuissante sur un raté à 3-points de Trae Young. Bien servi par DeAndre’ Bembry, dans un trou de souris, Collins remet le couvert avec un layup contesté et Atlanta passe un 10-0. Kevin Huerter artille de loin et les Hawks continuent de faire la course en tête. Sans peur et sans reproche, le rookie se paye le luxe de déposer Jaylen Brown.

Kyrie Irving se charge quant à lui de remettre de l’ordre dans la maison. Avec de solides écrans d’Aron Baynes, le meneur All-Star enchaîne cinq points mais Atlanta réplique avec Bembry pour le « and-one ». Boston est encore bien trop permissif défensivement et le paye après le 1er quart (36-28). Le plan d’attaque des Hawks se déroule, il faut le dire, idéalement. Huerter enfile encore deux tirs très longue distance et les espaces se libèrent à l’intérieur où Collins plane pour le alley oop.

Terry Rozier met plus de rythme pour les C’s. Et la réussite sourit aussi quand Daniel Theis fait mouche sur un 3-points du désespoir au buzzer des 24. Boston recolle sous la barre des 10 points avec Irving qui stabilise son équipe. Il met Horford dans de parfaites conditions pour le jeu au poste bas. Il prend aussi le jeu à son compte avec cette contre-attaque conclue main gauche. Boston prend néanmoins un dernier éclat avec une interception conclue par Prince et un trois points d’Alex Len dans le coin. À la pause, et après deux bombes d’Irving, l’écart s’est stabilisé à dix points (70-60).

Kyrie Irving à la rescousse
Kyrie Irving maintient la pression sur la défense d’Atlanta au retour des vestiaires mais les jeunes Hawks ne tremblent pas. Huerter frappe encore de loin et Young vient s’infiltrer pour un tear drop et la faute. Les Celtics font à nouveau le yoyo en prenant 10 points de débours avant que Jaylen Brown ne remette la marche avant. Jeremy Lin rentre son tir à mi-distance et l’écart demeure en 3e quart. Les C’s sont frustrés et c’est Marcus Smart qui se fait expulser après avoir tenté d’attaquer Bembry lors d’un entre-deux…

Vince Carter part encore et toujours à l’attaque du cercle, malgré les coudes de Baynes au contact. Atlanta mène de 8 points avant le dernier quart-temps (91-83). Carter est encore là pour la claquette du bout du bout des doigts mais Boston est bien sur le chemin du retour. Aron Baynes y va également de sa claquette et il ne faut finalement que 3 minutes aux Celtics pour reprendre l’avantage au tableau d’affichage.

Brown plante de loin et Boston prend même 4 points d’avance. Young limite la casse mais Atlanta est à son tour dans le dur. La paire Lin – Len fait cependant le plus grand bien aux Hawks pour rester au contact. Ça ne suffira pas cela dit, car Al Horford vient transpercer le coeur de ses anciens fans avec une claquette qui donne +7 sous les 2 minutes. Un coup de poignard dont les Hawks ne se remettront pas (113-105).

Retour à l'accueil