Mal embarqués, Les Bucks se sont défaits des Hornets (108-99) de Nicolas Batum, dans la nuit de vendredi à samedi, grâce notamment à un dernier quart et un Giannis Antetokounmpo très solide. Milwaukee reste ainsi leader de la conférence Est. 

Mal embarqués, Les Bucks se sont défaits des Hornets (108-99) de Nicolas Batum, dans la nuit de vendredi à samedi, grâce notamment à un dernier quart et un Giannis Antetokounmpo très solide. Milwaukee reste ainsi leader de la conférence Est. 

Longtemps menés face aux Hornets de Nicolas Batum (19pts), les Bucks ont repris leurs esprits en fin de partie (108-99) avec un Giannis Antetokounmpo encore en vue (34 points, 14 rebonds, 3 passes, 3 interceptions et 3 contres). A noter que Kemba Walker s'est blessé au cou. Le pivot du RD congolais, Bismack Biyombo a marqué 6 points et capté 7 rebonds en 16 minutes.

Milwaukee poursuit sa série
Malmenés par les Hornets d'un Nicolas Batum en forme (19 pts, 6 rebonds, 3 passes), les Bucks s'en sont remis à un quatrième quart-temps flamboyant, remporté 32-12, pour aller chercher une sixième victoire d'affilée en saison régulière (108-99). Plombés par un 11-0 encaissé en début de dernière période, les visiteurs n'ont jamais réussi à se remettre dans le match, et ont de surcroît perdu Kemba Walker, touché au cou, dans les deux dernières minutes.

Le Nigérian Giannis Antetokounmpo, qui sera un des deux capitaines pour le prochain All-Star Game (le 17 février à Charlotte), a porté son équipe en compilant 34 points (à 14/21 au tir), 14 rebonds, 3 passes, 3 interceptions et 3 contres. L'autre star du soir, côté locaux, s'appelait Pat Connaughton. L'arrière, qui n'a pas marqué le moindre point (0/2 en 12') a terminé la rencontre à la faveur de son implication défensive, décisive. Il a d'ailleurs terminé la partie avec le meilleur ratio « positif/négatif » des siens sur le parquet (+18). Ce succès permet aux Bucks de creuser l'écart sur Toronto en tête de la Conférence Est. Les Raptors comptent une victoire de plus (36 contre 35) mais également trois défaites de plus (15 contre 12).

Tony Parker, une absence qui pèse
Après avoir passé 17 points en 17 minutes à Memphis mercredi, Tony Parker a été laissé au repos. Son expérience des fins de matches a manqué aux Hornets. Un constat notamment dressé par l'entraîneur des Bucks, Mike Budenholzer : « Il a toute une base de données sur ce qu'il faut faire pour gagner les matches, et il peut l'utiliser dans ces moments. »

Retour à l'accueil