Denver et Portland s'imposent

Le pivot serbe Nikola Jokic (19 points, 14 rebonds, 15 passes) et son acolyte bosnien Jusuf Nurkic (24 points, 23 rebonds, 7 passes) ont brillé et tenu un rôle prépondérant dans les victoires respectives de Denver et Portland, mardi. Pour les Knicks, Emmanuel Mudiay a inscrit 15 points et distribué 9 passes décisives, tandis que Frank Ntilikina ajoute 10 points et 5 passes décisives. Al Farouq Aminu a pour sa part gagné avec Portland en inscrivant 13 points avec 8 rebonds. 

Après Paul Millsap samedi, c'est Gary Harris qui a fait son retour de blessure dans la rotation de Denver, mais comme très souvent depuis un an et demi, c'est par Nikola Jokic que le show a été assuré face à New York. Le pivot serbe a en effet réussi son troisième triple-double de la saison avec 19 points, 14 rebonds, 15 passes et 3 contres, parachevant son chef-d'oeuvre par un sauvetage in extremis suivi d'une magnifique passe aveugle, à 1'20 du buzzer, qui a scellé la victoire des Nuggets (115-108). Les Knicks de Frank Ntilikina (10 points, 5 passes) en sont désormais à huit défaites d'affilée.

Mais pour une fois, le Serbe, qui décrochera vraisemblablement sa première sélection au All-Star Game le mois prochain, n'est pas le seul pivot européen à avoir réussi une performance statistique rare. Dans la difficile victoire des Blazers contre Sacramento (113-108, a.p.), Jusuf Nurkic a en effet rendu fou ses défenseurs adversaires, réussissant « son tout meilleur match depuis qu'il est arrivé à Portland », de l'aveu de son coach Terry Stotts.

Avec 24 points, 23 rebonds, 7 passes, 5 contres et 5 interceptions, le Bosnien a grandement contribué à la victoire de Portland, qui a dû s'en sortir en prolongation après avoir dilapidé une avance de 14 points. Il devient le premier joueur de l'histoire à afficher une ligne statistique pareille (+20 pts, +20 rbds et trois autres catégories statistiques à +5).

Retour à l'accueil