Bradley Beal et les Wizards font couler Oklahoma City

Les Wizards, très décevants depuis la reprise, ont réussi l'un des meilleurs matches de leur saison face à Oklahoma City (116-98), malgré le triple-double de Russell Westbrook. Le pivot beninois Ian Mahinmi a frôlé le double-double avec 9 points et 10 rebonds en 25 minutes. En face de lui, l'égyptien Abdel Nader a inscrit 9 points en 14 minutes. Le gambien Dennis Schroder ajoute 9 points en 16 minutes, tandis que le guinéen Hamidou Diallo a joué 5 minutes sans inscrire le moindre point. 

Est-ce parce que Scott Brooks, avant de coacher les Wizards, a passé sept saisons à la tête d'Oklahoma City que la franchise de la capitale a trouvé le moyen de renverser la deuxième meilleure équipe de l'Ouest ? « C'est en tout cas l'un de nos meilleurs matches, a souri le technicien après le joli coup réussi par son équipe. On s'est battus. On a joué contre une équipe qui possède trois All-Stars, et on mérite notre victoire, parce qu'on a montré un beau visage. » En tête à la pause (54-50), Washington a construit son succès dans le 3e quart-temps, en passant un 15-2 qui lui a permis de faire définitivement le break.

Le Thunder, qui restait sur trois victoires de suite, a pourtant pu compter sur ses deux stars, Paul George (20 points) et Russell Westbrook, auteur d'un énorme triple-double (22 points, 15 rebonds et 13 passes), mais ce dernier a aussi perdu huit balles, soit presque autant que tout l'effectif de Washington (neuf). « C'est ce qui a fait toute la différence », juge Westbrook, conscient que Bradley Beal (25 points), par exemple, n'a pas commis le moindre turnover... Mais cela n'inquiète pas le meneur outre mesure. « On avait de bonnes intentions et c'est tout ce qui compte. L'état d'esprit est bon. Je suis optimiste pour la suite. »

Retour Ă  l'accueil