Victor Oladipo s'occupe des Knicks

Elu joueur ayant le plus progressé la saison dernière, Victor Oladipo (Indiana Pacers) se remet doucement d'une blessure au genou qui a plombé son début de saison. Dimanche, il a aidé les siens à dominer les New York Knicks du meneur congolais Emmanuel Mudiay (18 points et 6 passes décisives). Victor Oladipo a mené les Pacers avec 26 points, 8 rebonds et 7 passes décisives. Sacramento (à Dallas) et Miami (à New Orleans) se sont également imposés.

Le joueur : les sensations reviennent pour Victor Oladipo
Absent des terrains trois semaines afin de soigner un genou douloureux, Victor Oladipo a besoin de temps pour retrouver la pleine possession de ses moyens. Ses premiers matches de reprises, contre Milwaukee et à Philadelphie, avaient laissé entrevoir de beaux jours une fois à 100 %. L'arrière n'est plus si loin d'être à son maximum et l'a montré dimanche soir face aux New York Knicks en inscrivant 26 points (à 7/13), pour 8 rebonds, 7 passes et 5 interceptions en 36 minutes. « J'y suis presque, a apprécié Oladipo. J'essaye encore de trouver mes jambes. Mais j'y suis presque ». Les Indiana Pacers se sont assez logiquement imposés (110-99) et n'ont désormais plus perdu depuis sept matches.

Le chiffre : 28
À Dallas, il fallait miser sur le 28. Sur le parquet des Mavericks, trois joueurs ont atteint ce total de points, dont deux pour les Sacramento Kings. Portés par Buddy Hield (12/23 au tir) et De'Aaron Fox (11/19), les Californiens ont ainsi réussi à s'imposer (120-113) malgré le gros match de Luka Doncic (9/15 au tir, 9 pds), et les premiers pas de la saison à domicile pour Dirk Nowitzki (3 pts). Ce dernier a d'ailleurs eu droit à une immense ovation pour son entrée sur le parquet.

 Ce succès des Kings a provoqué un petit chamboulement à l'Ouest : Dallas (15v-13d) a glissé à la 9e place, non-qualificative pour les play-offs, tandis que Sacramento est désormais septième (16v-13d).

La mauvaise passe : les Pelicans n'arrivent plus à enchaîner
Voilà quatorze matches que New Orleans n'a plus aligné deux victoires de rang. Pire, le bilan des Pelicans est inquiétant sur cette période : seulement cinq victoires pour neuf défaites. Les hommes d'Alvin Gentry ont cédé à domicile face au Miami Heat (96-102), malgré le bon match d'Anthony Davis (27 pts à 10/19, 12 rbds, 7 pds, 3 int, 3 pds). Le banc de Miami (58 pts) a encore une fois fait la différence, à l'image de Dwyane Wade (19 pts à 6/12, 6 rbds), qui a inscrit pratiquement autant de points que tous les remplaçants des locaux (20 pts). Avec un bilan négatif (15v-16d), New Orleans est douzième à l'Ouest. Miami (13v-16d) se rapproche de la huitième place à l'Est, occupée par Orlando (14v-15d).

Retour à l'accueil