Tony Parker achève les Nets en inscrivant 17 points dans le quatrième quart-temps

Auteur de 17 de ses 19 points dans le quatrième quart-temps, Tony Parker a permis à Charlotte de l'emporter face à Brooklyn (100-87) la nuit dernière.

Tony Parker se reposera plus tard. A 36 ans, le meneur français, qui s'est lancé cet été dans un nouveau challenge en signant pour deux ans avec Charlotte, continue de se montrer précieux pour les Hornets qui ont pris leur revanche vendredi soir sur une équipe de Brooklyn qui les avait battus en prolongation deux jours plus tôt. Un succès 100-87 auquel a grandement contribué "TP", auteur de 17 de ses 19 points dans le quatrième quart-temps. A la grande surprise de son entraîneur.

A huit minutes de la fin du match, James Borrego a en effet rappelé Tony Parker sur le banc. Après un bref échange, le jeune coach des Hornets a immédiatement renvoyé son meneur d'expérience sur le terrain pour terminer le travail. "Il pensait que j'étais fatigué, a raconté Parker après la rencontre à ESPN. Je lui ai dit que je n'étais pas fatigué, que j'étais prêt à y aller. Il s'inquiète toujours pour mon corps et pour mon âge, en voyant plus loin, parce que la période la plus importante de la saison ce sont les playoffs. Mais je lui ai dit: "J.B., il faut déjà qu'on y aille, en playoffs."

Avec ce succès, les Hornets remontent à la 6e place à l'Est et s'offrent un petit matelas sur les Nets, 9e, avec trois défaites de plus au compteur. Sur ce match, on n'a rien vu de très inhabituel du côté de Charlotte, puisque Kemba Walker a encore été le meilleur joueur de son équipe avec ses 29 points, tandis que Nicolas Batum n'a pris que 3 tirs en 33 minutes, pour 5 points, 9 rebonds et 5 passes. Parker, lui, a encore rendu une copie propre avec donc 19 points à 9/14, 2 passes décisives, pour aucune perte de balle. Précieux.

Retour à l'accueil