Les Rockets s'inclinent à Miami en perdant également Chris Paul sur blessure

La série de cinq victoires de suite de Houston s'est arrêtée à Miami jeudi soir (101-99) et les Rockets ont en plus perdu Chris Paul sur blessure.

Quand ça ne veut pas... Les Rockets ne garderont pas un souvenir mémorable de leur déplacement express en Floride entre deux matches à domicile. Les Texans sont revenus avec un blessé en plus d'une défaite (101-99) qui les a fait ressortir du Top 8 de la conférence Ouest pendant deux heures, avant que Dallas ne s'incline à son tour sur le parquet des Clippers (125-121) et ne leur permette de reprendre leur place parmi les qualifiés en play-offs.

Sans surprise oserait-on dire étant donné le passif du joueur, le blessé est Chris Paul. Sur une contre-attaque au milieu du deuxième quart-temps, le meneur de Houston dribble dans le dos devant Kelly Olynyk au niveau de la ligne médiane, perd le contrôle du ballon et se jette en avant pour le récupérer. On le voit, juste après, se tenir l'arrière de la cuisse gauche. Sorti du match dans la foulée, « CP 3 » n'est pas revenu en jeu et devait passer une IRM ce vendredi. L'entraîneur Mike D'Antoni s'attendait en tout cas à ce qu'il soit absent « quelque temps. »

Programme chargé pour les Rockets
Les Rockets auraient pu se consoler avec la victoire. Après avoir compté jusqu'à 11 points de retard dans le dernier quart-temps (90-79, 39e), ils sont revenus titiller le Heat, lui-même privé de son meneur Goran Dragic, et ont eu une balle de match avec une dernière possession et 3"8 à jouer. Mais le trois points d'Eric Gordon, servi par un James Harden logiquement pris à deux, a rebondi sur le cercle, permettant à Miami d'engranger une troisième victoire de suite (101-99) et de revenir sur leurs voisins d'Orlando à la huitième place à l'Est.

109
En 24 heures, Houston a tiré 109 fois à trois points ! 55 la veille contre Washington, dont 26 réussis, un nouveau record NBA, et 54 à Miami, pour 18 paniers primés.

Les deux mauvaises nouvelles, la blessure et la défaite, sont sans doute liées puisque Houston menait quand Paul a rejoint l'infirmerie (38-45, 18e). Résultat, une forme de fatalisme flottait dans le vestiaire des Rockets, une des grandes déceptions de la saison jusque-là. « Avec la perte d'un joueur de l'importance de Chris, il va encore falloir batailler. Les problèmes que nous avions risquent de réapparaître, il faudra les surmonter », a prévenu D'Antoni, qui peine à refaire de Houston la machine à scorer et à gagner qu'elle était la saison dernière. Avec un calendrier compliqué dans les semaines à venir (*), les Rockets sont de nouveau rentrés dans une zone de turbulences.

(*) Jusqu'au jeudi 10 janvier, Houston jouera successivement San Antonio, Oklahoma City, Boston, à New Orleans, Memphis, à Golden State, à Portland, Denver et Milwaukee.

La liste des blessures aux ischio-jambiers de Chris Paul depuis 2012

- mai 2018 (2 matchs ratés)
- avril 2018 (1)
- mars 2018 (3)
- décembre 2016 (7)
- mai 2015 (2)
- novembre 2013 (1)
- janvier 2012 (5)

En 14 ans, CP3 c’est une 1 saison complète et 68 matchs en moyenne/an 

Retour à l'accueil