Les Raptors chutent à Portland

Après avoir inscrit seulement 50 points sur les trois derniers matchs cumulés, le banc des Blazers s’est bien rattrapé face à Toronto en passant 58 points à la meilleure équipe de la ligue (128-122). Le Nigérian Al Farouq Aminu a aidé Portland avec 13 points et 7 rebonds. De leur côté, Serge Ibaka (18 points et 6 rebonds) et Pascal Siakam (10 points et 4 rebonds) n'ont pas réussi à éviter la défaite des Raptors. 

Privés de Kyle Lowry, les Raptors ont eu droit à un Kawhi Leonard à deux visages : 3 points en 1ère mi-temps et 25 en 2e. Le retour de Toronto en 4e aura été trop court face au meilleur match de la saison de Portland à la passe : 29. Damian Lillard (24 points) a été bien aidé par 4 remplaçants sur 5 à 10 points et plus.

Le banc de Rip City en furie
Sans Kyle Lowry, touché à la chuisse, Fred Van Vleet est promu titulaire et il lance parfaitement son équipe en alimentant Serge Ibaka qui marque 8 points rapidement. Il dunke après un rebond offensif mais Jusuf Nurkic réplique sur l’attaque suivante. Damian Lillard commence à se chauffer avec deux tirs à 3-points tandis que Kawhi Leonard, de retour après deux matches d’absence, est encore froid avec ses 5 premières tentatives qui ratent. Portland en profite pour prendre 9 points d’avance mais Pascal Siakam frappe par deux fois à 3-points, dans la même position dans le coin, pour réduire la distance juste avant la fin de la période (28-23).

Le jeu se débride en début de 2e quart avec un dunk facile de CJ Miles, puis un gros dunk à deux mains de Collins en face. Après un échange de tirs primés entre Miles et Stauskas, Evan Turner envoie Meyers Leonard au alley oop renversé et le banc des Blazers assure face à celui des Raptors : 25-12. Terry Stotts les remercie en les sortant tous les cinq d’un coup d’un seul. Les titulaires s’occupent de maintenir l’avantage au-dessus des 10 points avec notamment une grosse claquette dunk de Moe Harkless. Ibaka reprend le fil de son match mais Harkless y retourne pour un dunk à deux mains. Siakam se retrouve quant à lui les quatre fers en l’air après une faute flagrante de McCollum. Sans un Leonard dominant, à 3 points aux lancers seulement, Toronto rentre aux vestiaires à la traîne (58-50).

Seth Curry prend feu
Le retour à l’action permet à Kawhi Leonard d’inscrire son premier panier du match. Danny Green maintient aussi la pression avec un 3-points dans chaque coin et l’écart n’est plus que de 5 unités. Lillard se faufile pour un layup renversé qui remet un peu de distance. Al-Farouq Aminu se tape les deux tempes après un 3-points qui soulage son public. Mais Fred VanVleet ne se dégonfle pas face à Damian Lillard. Il s’impose pour le panier plus la faute et il ramène son équipe à 4 longueurs seulement. OG Anunoby fait hurler la salle qui croit au marcher avant de rentrer un petit tir main gauche. Les Raptors sont clairement sur le chemin du retour et il faut toute l’agressivité de Stauskas pour que Portland garde ses distances avant le dernier quart (91-89).

Heureusement pour les locaux, le dernier quart part sur les meilleures bases possibles avec Seth Curry qui sort de son sommeil pour rentrer deux tirs de loin. Toronto se prend un 16-4 d’entrée avec les « super subs » de Rip City qui mettent le feu à la défense canadienne. Seth Curry plante 10 points en 4 minutes !

Evan Turner régale d’une superbe passe pour le dunk de Collins et la marée rouge et blanche s’abat encore sur des dinos en perdition. Ibaka se voit ainsi refuser sa claquette pour interférence mais, malgré un panier direct de Dame, le retour des titulaires se solde par un 12-2 en faveur des Raptors qui retrouvent de l’adresse de loin. Lillard calme tout ça avec un 3-points mais la pression monte encore derrière Kawhi et VanVleet. A -2, McCollum rentre le tir qui soulage, et comme Aminu lui emboîte le pas, les Raptors ne reviendront plus (128-122).

 

Retour à l'accueil