Les Lakers explosent Golden State mais perdent LeBron James sur blessure

Dominateurs dès les premières minutes du match, les Lakers n’ont fait qu’une bouchée de Warriors à la rue, derrière un Rajon Rondo (15 points, 10 passes, 5 rebonds) exceptionnel après la sortie sur blessure de LeBron James (127-101).

Car si cette victoire fait du bien à Los Angeles, la blessure du King pourrait s’avérer coûteuse dans les prochaines semaines. Aux côtés de Rajon Rondo, Luke Walton a pu compter sur six joueurs à plus de dix points, dont un double double convaincant d’Ivica Zubac (18 points, 11 rebonds). Pour Golden State, à l’exception des 23 points d’Andre Iguodala, ce Noël sera vite à oublier en particulier pour les quatre All-Stars, auteurs de 45 points sur 44 tirs.

La défense des Lakers ne fait pas de cadeau aux Warriors
Zubac, de nouveau titulaire, qui débouche sur un tir primé en transition de Kevin Durant. Après 23 secondes de jeu, l’Oracle Arena jubile déjà.

Les Lakers ne se laissent pourtant pas intimider. Kyle Kuzma imite Durant alors que LeBron James et Brandon Ingram, agressifs, leur donnent l’avantage (13-12). Malgré trois pertes de balles et une entrée tranchante d’Andre Iguodala, les hommes de Luke Walton font jeu égal en allant chercher leurs points sur la ligne des lancers francs et derrière la ligne des 7m25 (23-23). Les sorties de Stephen Curry et de Draymond Green pour deux fautes permettent cependant aux visiteurs de faire le trou. Alors que Golden State rate tir ouvert après tir ouvert, les Lakers terminent le premier quart temps sur un 9-2 (32-25).

Si la deuxième période débute par deux airballs signés Lance Stephenson et Draymond Green, le Laker se rachète avec deux tirs primés qui donnent de la voix aux fans de la Cité des Anges. Malgré 11 points d’Andre Iguodala à 100% de réussite, les autres Dubs sont incapables de mettre dedans ou même de toucher le cercle ! Jerebko, Green, Curry, Thompson et McKinnie y vont de leur airball alors que Kentavious Caldwell-Pope lance un 15-4 qui donne 15 points d’avance à L.A. (52-37) !

Quand LeBron James n’est pas là, les Warriors dansent

Les Lakers explosent Golden State mais perdent LeBron James sur blessure

Un temps mort de Steve Kerr remet alors Golden State dans le droit chemin. Thompson à 3-points, puis Curry et Green en pénétration réduisent leur déficit de moitié avant que LeBron James ne tape du poing sur la table. Le King marque 7 des 9 derniers points de son équipe et délivre une passe décisive à Zubac pour permettre aux Lakers de rentrer aux vestiaires à +15 (65-50). À la pause, la défense de Los Angeles limite Golden State à 39% aux tirs, dont un calamiteux 5/22 à 3-points, tout en maintenant Curry et Durant à seulement 15 points en 15 tirs.

Comme un symbole de cette première mi-temps, la deuxième commence par deux balles perdues des champions en titre et une faute de Klay Thompson sur un tir à 3-points de Kyle Kuzma (69-50). Avec des « Splash Brothers » et un Draymond Green toujours en dedans, c’est Kevin Durant qui tente de prendre les choses en mains. Le MVP des finales enchaine un 3-points, une bonne défense sur Brandon Ingram, et un caviar pour Kevon Looney pour ramener son équipe à -14 (71-57). Alors que KD continue sur sa lancée avec un 2+1, LeBron James doit rejoindre les vestiaires en se tenant l’adducteur.

« Playoffs Rondo » de sortie pour Noël
Malgré ce coup dur, les jeunes Lakers maintiennent le cap… avant la tornade Stephen Curry. À 3/12 aux tirs jusqu’ici, le double MVP sort de sa disette en envoyant deux banderilles de loin. Un temps mort de Luke Walton tente de stopper le momentum des Dubs mais rien n’y fait. Andre Iguodala ajoute un tir primé sur un passe de Curry, avant que KD parte au dunk en transition. Ce sont trois lancers francs de Curry qui termine un 17-3 des Warriors en quatre minutes (78-76) !

Dans le dur, les Lakers trouvent les ressources nécessaires pour réagir. Rajon Rondo et Brandon Ingram stoppent l’hémorragie, avant qu’un 3-points de Lance Stephenson à deux secondes de la fin du quart temps ne redonne neuf longueurs d’avance aux hommes en violet (91-82).

Les Lakers confirment leur renouveau en entamant la dernière période sur un 12-3, grâce à sept points et deux passes décisives de Rajon Rondo (103-85) ! Si la défense de Golden State tente tant bien que mal de stopper le meneur adverse, c’est Ivica Zubac qui en profite. Toujours bien placé, le pivot croate gobe les offrandes de son meneur de jeu et les rebonds offensifs pour s’offrir un joli « double double » et faire passer l’écart au dessus des vingt unités (112-90).

Sentant le match hors de portée, Steve Kerr vide alors son banc alors que les Lakers continuent leur festival pour transformer l’Oracle Arena en mini Staples Center, et s’offrir une victoire probante !

Retour à l'accueil