Les Lakers dominent les Mavericks

Derrière une deuxième mi-temps à sens unique, les Lakers n’ont fait qu’une bouchée des Mavs, malgré un déficit de 15 points en première mi-temps (114-103). Si LeBron James (28 points, 5 rebonds, 4 passes) a montré la voie, les apports de Lonzo Ball (10 points, 4 passes, 5 interceptions) en défense et de Kyle Kuzma (15 points, 11 rebonds, 6 passes) ont été déterminants. Pour Dallas, Harrison Barnes (29 points) a surnagé mais aura été trop esseulé.

Dallas continue sur sa lancée
En pleine bourre depuis trois semaines, les Mavs entament la rencontre tambour battant. Grâce au trio Harrison Barnes – Wesley Matthews – DeAndre Jordan, ils infligent un 17-6 aux Lakers pour lancer les débats.

Si Lonzo Ball redonne un peu de vie à son équipe grâce à deux interceptions de suite, c’est Luka Doncic qui surprend le Staples Center en contrant non pas une mais deux fois LeBron James pour confirmer le bon départ de Dallas. Un nouveau 3-points d’Harrison Barnes, qui compte déjà onze points, fait alors passer l’écart à +13 (26-13). Alors que Los Angeles est maladroit, seul Brandon Ingram leur permet de limiter la casse après douze minutes (32-22).

Les maux des Lakers continuent toutefois de plus bel. À leur manque de réussite de loin vient s’ajouter une flopée de ballons perdus qui permet aux Mavs de prendre 15 longueurs d’avance (45-30). Un temps mort musclé de Luke Walton réveille alors ses troupes. Dans le sillage de Lonzo Ball et d’un LeBron James à 100% après avoir raté cinq de ses six premies tirs, les Lakers parviennent à trouver du rythme, partent en transition et passent un 14-2 à leur adversaire pour revenir à -3 (47-44).

C’est de nouveau Harrison Barnes, bien épaulé par Dennis Smith Jr, qui stoppe l’élan des californiens et assure à Dallas de retrouver les vestiaires avec cinq points d’avance (58-53).

La défense des Lakers prend le dessus
Le début de la deuxième mi-temps tourne à l’avantage des Lakers. Alors que Dallas peine désormais en attaque et enchaine les pertes de balle, un dunk de Lonzo Ball met L.A. devant au score pour la première fois du match (61-60). Dennis Smith Jr. permet aux Mavs de répondre par un 7-0 mais leur sursaut n’est que de courte durée. Kyle Kuzma allume la mèche, en marquant treize points dans la période, et les Lakers terminent sur un 17-8 pour prendre trois longueurs d’avance (78-75).

Comme c’est le cas depuis plusieurs semaines, le banc de Dallas, grâce à Dwight Powell et Devin Harris, offre à son équipe de rester dans le match mais les Lakers finissent malgré tout par prendre le large. Onze points d’un Kentavious Caldwell-Pope en feu lancent un 15-3 qui relègue Dallas à -16 (105-89). Rick Carlisle a beau demander temps mort, les Mavs ne s’en relèveront pas et voient même LeBron James enfoncer le clou pour offrir aux Lakers une deuxième victoire de suite.

Source : Melvin Karsenti - Basket USA

Retour à l'accueil