Les Lakers et LeBron James, auteur d'un triple double (22 points, 12 rebonds, 14 passes), l'ont emporté (112-104) face à New Orleans et s'installent à la quatrième place à l'ouest.

Les Lakers et LeBron James, auteur d'un triple double (22 points, 12 rebonds, 14 passes), l'ont emporté (112-104) face à New Orleans et s'installent à la quatrième place à l'ouest.

Après avoir été accusé d'oeuvrer pour faire venir Anthony Davis à Los Angeles, LeBron James a signé un triple-double face à ce dernier et aux Pelicans (112-104).

C’est dans un contexte un peu particulier que les Los Angeles Lakers ont accueilli les New Orleans Pelicans la nuit dernière. Quelques heures plus tôt, LeBron James avait été accusé par Alvin Gentry, le coach de « NOLA », d’avoir enfreint le règlement de la NBA en se livrant à du « tampering » auprès de son joueur Anthony Davis. Ce terme, que l’on traduit généralement par « altération » en français, est utilisé lorsqu’un joueur, un coach ou un président fait des déclarations visant à séduire un joueur déjà sous contrat ailleurs. Dans le courant de la semaine, James avait déclaré que ce serait "incroyable de jouer avec Davis", mais n’avait pas été sanctionné par la ligue, pourtant prompte à agir en la matière à grand renfort d’amendes salées. En dehors des applaudissements nourris du public du Staples Center à l’annonce de la titularisation d’Anthony Davis, le sportif a vite pris le pas sur le superflu.

Après deux défaites de suite, les Lakers ont retrouvé leur verve (112-104) et ont survécu au nouveau match colossal de Davis (30 points, 20 rebonds) pourtant souffrant. Le triple-double de LeBron James (22 points, 14 passes et 12 rebonds) y est évidemment pour beaucoup, mais Luke Walton a aussi pu compter sur des apports un peu plus inattendus. En l’absence de JaVale McGee, grippé, le pivot croate Ivica Zubac a été détonant avec 16 points, 11 rebonds, 2 contres et 2 interceptions face à la raquette généralement dominante des Pelicans. Ce succès permet aux Angelenos de reprendre la 4e place de la Conférence Ouest, à trois victoires seulement des implacables Denver Nuggets.

Après la rencontre, une horde de journalistes s’est précipitée dans le vestiaire des Lakers pour interroger LeBron James sur le sujet qui fâche. Le boss des Lakers n’a pas déçu. Au micro du Los Angeles Times, LeBron James a balayé les accusations de « tampering », mettant en avant le côté ridicule du règlement. "Demandez-moi si j’ai envie de jouer avec Kevin Durant. Avec Jimmy Butler, Kyrie Irving, Giannis Antetokounmpo, Joel Embiid, Ben Simmons, Luka Doncic… Absolument. Ce sont de grands joueurs et j’adore jouer avec des grands joueurs. Je suis comme ça. Les gens aimeraient contrôler ce que je dis, mais ils ne peuvent pas me contrôler. Je respecte les règles." Et dire qu’Anthony Davis ne sera en fin de contrat qu’en 2020…

Retour à l'accueil