Kyrie Irving achève les Sixers de Joel Embiid en prolongation

Celtics et Sixers ont contribué à faire monter la température pour Noël, avec un combat caractéristique de l’Est et des confrontations rugueuses entre les deux équipes. Le duel s’est terminé en prolongation par un succès de Boston (121-114), vainqueur par KO après les deux missiles à 3-points de Kyrie Irving, auteur de 40 points, 10 rebonds et 3 passes décisives, bien épaulé par la paire Tatum-Morris à 23 points chacun. Emmenés par un Joel Embiid appliqué malgré ses 6 pertes de balle (34 points à 10/17 au tir, 16 rebonds, 2 passes décisives, 2 blocks), les Sixers ont eu plusieurs occasions de tuer le match. Mais l’âme revancharde de ces C’s en mission pour réduire l’écart avec le Top 4 à l’Est était définitivement plus forte.

Philly résiste à Kyrie Irving
Dans une ambiance digne d’une série de playoffs, les C’s prennent l’ascendant en début de partie. Face à un Joel Embiid entreprenant avec 7 points de suite d’entrée (4-10), Boston répond par un 11-0 avec 9 points du seul Kyrie Irving (21-15).

En face, Jimmy Butler est à la rue (1/7 au tir), mais JJ Redick garde Philly dans le coup grâce à son adresse extérieure. L’ancien sniper du Magic passe son troisième 3-points de la soirée mais Kyrie Irving lui rend la pareille dans la foulée, passant ainsi un message à ses adversaires. Le meneur des Celtics est particulièrement en forme et score 16 points en premier quart-temps, à 7/10 au tir, insuffisant toutefois pour distancer les Sixers (32-25).

Kyrie Irving achève les Sixers de Joel Embiid en prolongation

Marcus Morris redonne 10 points d’avance aux siens mais le réveil de Jimmy Butler, combiné au travail consciencieux de Joël Embiid au poste face à Al Horford, maintiennent le suspense. Wilson Chandler ne tremble pas depuis le corner pour ramener l’écart à deux points avant que le pivot camerounais n’envoie à son tour un message à « Big Al » avec un scotch bien senti (41-39). Il faut alors le retour sur le parquet de Kyrie Irving pour rebooster le TD Garden.

Avec un tir à mi-distance puis un 3-points en « catch-and-shoot » après une passe déviée involontairement par le dos de Daniel Theis, revoilà les locaux en meilleure posture… Surtout lorsque Jaylen Brown bonifie le passage de son meneur d’un dunk en contre-attaque après interception (50-39).

Grâce à l’adresse de l’inévitable Redick, la patience au poste bas d’Embiid et l’impact de Ben Simmons en transition, Philly parvient à sauver les meubles à la pause, préservant le suspense par la même occasion (57-51).

Joel Embiid répond aux « Marcus Bros »
D’autant plus lorsque Ben Simmons monte en régime en servant ses compères Jimmy Butler et Joel Embiid à 3-points, avant d’aller claquer un dunk pour égaliser à 59-59. Lancés dans un match de séries, les Celtics frappent les premiers avec les « Marcus Bros » (Morris et Smart) qui font tomber la pluie à 3-points pour offrir 11 longueurs d’avance aux locaux (79-68). La réponse des Sixers ne tarde pas, Joel Embiid profitant du retour sur le banc d’Al Horford pour repasser maître dans la raquette. Après le 3-points de Mike Muscala pour égaliser à 81-81, « JoJo » sanctionne Daniel Theis d’un dunk autoritaire et de trois passages sur la ligne pour six lancers de plus (86-89).

Boston se cherche à nouveau, et malgré le retour de « Big Al », Wilson Chandler et Furkan Korkmaz à 3-points obligent rapidement Brad Stevens à arrêter le jeu (91-98). Il revient alors à Kyrie Irving, Terry Rozier puis Jayson Tatum, également de loin, de jouer les sauveurs pour ramener le score à 101-101.

La pression monte et les esprits des acteurs s’y perdent avec une succession de mauvais choix des deux côtés. Mis en échec par Wilson Chandler, Kyrie Irving voit son homologue offrir un petit avantage aux Sixers d’un 3-points sur la transition qui replace Philly devant (106-108). Irving sort le grand jeu en résistant à Jimmy Butler avant de passer un tir en reculant ultra clutch pour égaliser. La dernière tentative sans conviction de JJ Redick envoie alors les deux équipes en prolongation.

Kyrie Irving achève les Sixers de Joel Embiid en prolongation

Kyrie Irving avec le cœur
Philadelphie a une dernière chance de repartir avec la victoire alors que Jimmy Butler claque un très gros tir à son tour avant de voir Marcus Smart récolter une faute technique suite à un coup de sang après une prise de position musclée au rebond avec Ben Simmons. Le score affiche alors 108-113 lorsque JJ Redick inscrit son lancer.

Dos au mur à 3 minutes 30 de la fin, Boston se révolte une dernière fois au meilleur moment. Par Jayson Tatum, qui enchaîne un alley-oop et une passe lobée pour Gordon Hayward en contre-attaque. C’est l’inévitable Kyrie Irving qui va ensuite sanctionner les Sixers d’un premier 3-points pour repasser devant, puis un second dans la foulée, d’un tir en première intention pour faire exploser l’assemblée (118-114). Car les hommes de Brad Stevens mettront un point d’honneur à finir le travail sans encaisser de panier, terminant ainsi la période par un cinglant 13-1.

Ave une confiance de retour, Boston va à présent se coltiner un gros road-trip de trois matchs, demain à Houston, puis à Memphis et San Antonio. Les Sixers vont poursuivre le leur, direction Utah, également demain.

Retour à l'accueil