Joel Embiid et les Sixers dominent les Knicks, Toronto vient à bout des Pacers, Boston au tapis, Milwaukee maîtrise les Pelicans

Comme face aux Cavs la veille, les Pacers ont connu une fin de match délicate face aux Raptors (99-96) de Pascal Siakam (17 points, 7 rebonds, 4 passes et 3 interceptions). Un panier décisif de VanVleet a eu raison d'Indiana. Le duo Embiid-Simmons a été décisif pour les 76ers face aux Knicks (109-131). Embiid finit à 24 points, 10 rebonds et 3 passes, tandis que Simmons signe son 2e triple-double (13 pts, 10 pds, 11 rbds) en 3 matchs. Après avoir concédé 10 défaites de suite, les Suns ont enchaîné une 4e victoire d'affilée face à Boston (111-103). Bien sûr, Devin Booker (25 points) n'est pas étranger à ce renouveau. Portés par un Antetokounmpo (25 points) toujours décisif, les Bucks ont enregistré leur 3e victoire de rang face aux Pelicans (123-115). Les 27 points d'Anthony Davis n'ont rien changé. Face à la pire équipe NBA, les Bulls, Brooklyn a réussi à prolonger sa série de victoires à 7 ! Un succès 96-93 rendu possible par l'excellent Spencer Dinwiddie auteur de 27 points. Detroit a dû passer par la case prolongation pour venir à bout des Wolves (129-123). Griffin (34 pts) et Bullock (33 pts) ont été importants, tout comme D-Rose (33 points) chez les Wolves. Défaits coup sur coup par les Knicks et les Lakers, les Hornets ont profité de la visite des Cavaliers pour renouer avec la victoire. Un succès 110-99 qui s’est dessiné dans le troisième quart et ce après avoir accusé jusqu’à 13 points de débours dans le deuxième acte (38-25).

Toronto est toujours leader à l'Est. Mieux que ça, les Raptors restent au sommet de la NBA avec 72,7 % de victoires, mieux que Denver et ses 70 % à l'Ouest. Ils le sont après avoir battu, mercredi, le troisième de leur conférence, Indiana, à domicile (99-96). Mais tout cela n'a pas tenu à grand-chose. Fortement affaiblie avec les absences de Kyle Lowry (cuisse), Serge Ibaka (genou) et Jonas Valanciunas (doigt), l'équipe canadienne a été menée de bout en bout, ou presque, et a eu jusqu'à 17 points de retard au coeur du troisième quart-temps (60-77, 31e).

Malgré une maladresse crasse (41 % aux tirs dont 23 % à 3 points), Toronto a réussi à revenir au prix d'un grand effort défensif (11 points inscrits par les Pacers dans la dernière période). L'équipe de Kawhi Leonard (28 points, 10 rebonds, 6 passes, 4 interceptions) n'est passée devant qu'à 26 secondes de la fin grâce à un panier primé de Fred VanVleet sur une passe décisive de Danny Green, qui venait lui-même de manquer un trois points. C'est encore Green qui a volé le ballon à Victor Oladipo sur la dernière action. « C'est ma faute », a reconnu la star des Pacers alors que VanVleet a eu l'impression de sortir d'un « grand huit émotionnel ».

Les Bucks dominent les Pelicans
Sans cet ultime effort, Toronto aurait laissé la première place de la conférence à Milwaukee, vainqueur dans le même temps de New Orleans, là aussi à domicile (123-115). Les Pelicans, qui jouaient sans Nikola Mirotic, ni Julius Randle, touchés tous les deux à une cheville, étaient devant à la 5'45" de la fin (106-107), après un dunk d'Anthony Davis (27 points). Mais ils ont encaissé un 11-0 dans la foulée, sans même que leur homme à tout faire, Giannis Antetokounmpo (25 points, 8 rebonds, 8 passes), ne marque dans ce « run ».

Quant aux Pacers, ils sont passés à la troisième place de la conférence par Philadelphie, qui a dominé New York devant son public (131-109) en marquant 38 points dès le premier quart-temps, avec un triple-double pour Ben Simmons (13 points, 11 rebonds, 10 passes). Mais pas par Boston, qui reste cinquième après avoir rechuté au TD Garden face au dernier de la conférence Ouest, Phoenix, il est vrai en plein boom actuellement (103-111).

Derrière ce quintette de tête, le reste des équipes de l'Est est déjà loin. Le sixième, Detroit, pointe à peine au-dessus des 50 % de victoires (15 v.-14 d.) après son succès cette nuit sur le parquet de Minnesota (123-129 a.p.) avec 34 points de Blake Griffin mais aussi 33 de l'inattendu Reggie Bullock. Les Pistons étaient menés de 14 points au début du quatrième quart-temps mais ils ont arraché la prolongation sur une claquette d'Andre Drummond.

Défaits coup sur coup par les Knicks et les Lakers, les Hornets ont profité de la visite des Cavaliers pour renouer avec la victoire. Un succès 110-99 qui s’est dessiné dans le troisième quart et ce après avoir accusé jusqu’à 13 points de débours dans le deuxième acte (38-25).

Et une fois encore, Kemba Walker est pour beaucoup dans cette victoire, le meneur de Charlotte terminant meilleur marqueur de la rencontre avec 30 points mais un modeste 11 sur 28 aux tirs. Dans son sillage, Jeremy Lamb et Marvin Williams ont ajouté 18 points et Nicolas Batum et Tony Parker ont suivi avec 12 points chacun, le premier avec un 5 sur 8 aux tirs et son compatriote à 5 sur 10 en sortant du banc. Côté Cavs, à noter les 20 points de Jordan Clarkson.

Retour à l'accueil