Jeep Élite : les résultats de la 12e journée

Sur le parquet de Boulazac, les hommes de Vincent Collet l'ont emporté à l'issue d'un match maîtrisé (62-79). De retour après avoir brillé durant la trêve internationale avec le Cameroun, Jérémy Nzeulie a livré son meilleur match de la saison en Jeep® ÉLITE avec 18 points. Avec les victoires sur le fil de Nanterre (78-73 contre Antibes) et Dijon (79-75 face à Levallois), le succès de Limoges sur le parquet du Mans a été l'un des faits marquants de la soirée.

Les Alsaciens étaient prévenus et savaient à quel point il était difficile de s'imposer au Palio depuis le début de l'exercice 2018-2019. Malgré le récent choc d'avoir à nouveau perdu Jacques Alingue pour une longue durée, les Strasbourgeois sont retournés au combat avec une grande application pour venir à bout des Boulazacois.

Flo Pietrus veille au grain

Après une première mi-temps maîtrisée conclue par un dunk de Jérémy Nzeulie (32-38), la SIG a définitivement pris ses distances après le repos en alignant un 15-2 pour compter jusqu'à 15 longueurs d'avance. Au cours de cette série, Nicolas Lang, Florent Pietrus se sont distingués tout comme Jérémy Nzeulie, auteur de deux paniers à 3 points qui ont mis le BBD dos au mur (38-53).

Le retour tenté par le trio Chery-Sanchez-De Jong a rapidement été mis à mal par deux nouveaux missiles derrière l'arc signés Jarell Eddie accompagnés par un panier avec la faute de Youssoupha Fall (50-66). Avec ses 8 points, 14 rebonds, 3 interceptions et 4 contres pour 26 d'évaluation, Florent Pietrus a veillé au grain jusqu'au bout pour que la victoire n'échappe pas à sa formation.

Dijon et Nanterre sur le fil

En attendant le match du leader villeurbannais, Strasbourg avait ainsi mis la pression sur les autres poursuivants (Dijon, Levallois, Le Mans et Nanterre) qui jouaient tous en soirée.

Sur le parquet de la JDA, Les Metropolitans espéraient réussir le même coup qu'à Monaco après avoir pris dix longueurs d'avance suite à d'Ivan Fevrier en début de quatrième quart-temps (49-59). Mais le 15-3 retentissant passé par les hommes de Laurent Legname et conclu par un 3 points de l'inévitable David Holston (13 points, 6 passes décisives) puis un 2+1 de Ryan Pearson (13 points) ont complètement changé la donne (65-62). Levallois a gardé espoir jusqu'à ce que David Holston n'enchaîne un 3 points, un lancer-franc et un dernier panier victorieux pour offrir quatre points d'avance aux Dijonnais à une minute du buzzer (75-71).

L'atmosphère a été également tendue à Nanterre où les Antibois ont crânement joué leur chance jusqu'au bout. Menés de 11 points à l'issue du premier quart-temps, les Azuréens ont pu compter sur leur collectif pour refaire progressivement leur retard. Malgré l'adresse extérieure du tandem nanterrien Senglin-Juskevicius (18 points chacun, à 4/8 et 6/11 à 3 points) et leur 10 longueurs d'avance suite au dunk de Juliam Gamble à six minutes de la fin (69-59), Antibes a retourné la situation. Les 3 points de Paul Rigot, Lou Campbell, Max Kouguere et Taurean Green ont remis la pression sur les locaux à une minute du terme (73-73). Dans une fin de match sous tension, Jeremy Senglin s'est montré « clutch » en inscrivant un précieux panier derrière l'arc. Les tentatives ratées de Tim Blue et Max Kouguere ont ensuite laissé le soin à Hugo Invernizzi de valider ce court mais précieux succès depuis la ligne des lancer-francs.

Limoges retrouve des couleurs

Le gros coup de cette 12e journée est assurément à mettre à l'actif de Limoges. Sur le parquet du Mans, le CSP désormais coaché par François Peronnet a réussi un joli tour de force, celui de mettre le champion de France dans les cordes dès le premier quart-temps (17-32). Le trio Hardy-Taylor-Bouteille a montré la voie puis les trois paniers à 3 points de William Howard et Isaiah Miles ont offert 15 points d'avance aux Limougeauds. Le 9-3 passé dans la foulée dès le début du deuxième quart-temps a offert une avance suffisamment confortable au CSP (20-41) pour gérer la deuxième mi-temps sans trembler. En maintenant le MSB à 9 points inscrits dans le dernier acte, c'est peu dire que Limoges a bâti son cinquième succès sur sa défense succès (68-60).

Edgar Sosa et Youssou Ndoye éblouissants

Dans les autres rencontres de la soirée, Chalon-sur-Saône a marqué le pas avec une quatrième défaite consécutive, infligée par Gravelines-Dunkerque au Colisée (100-102). L'Elan a payé au prix fort son troisième quart-temps complètement raté (12-29) qui a eu le don de relancer le BCM porté par un Edgar Sosa en feu (30 points) avec 14 points dont quatre paniers à 3 points consécutifs qui ont permis aux Gravelinois d'abord le dernier acte dans les meilleures conditions (64-74). Myles Hesson et Sean Wood ont alors fait le nécessaire pour saler l'addition (76-91) et contenir tant bien que mal le retour des artilleurs Justin Robinon, Bastien Pinault et Vee Sanford dans les dernières minutes.

Enfin, pour le retour d'Erman Kunter à la tête de l'équipe, Cholet Basket s'est incliné avec les honneurs du côté de Bourg-en-Bresse (95-86). La JLB a pu compter sur une raquette Peacock-Ndoye des plus productives (28 points pour le premier, 20 points, 14 rebonds et 5 contres pour le second) pour empocher la victoire. Comme à Chalon-sur-Saône, le troisième quart-temps a été déterminant puisqu'il a permis aux Bressans de prendre leurs distances, jusqu'à +14 sur deux paniers à 3 points de Maxime Courby (69-55). Alors que les Choletais étaient revenus à -4 avec le cœur, c'est par deux dunks que le Burgien Lamonte Ulmer a forcé la décision en faveur de son équipe (87-80).

Bon dernier de Jeep® ÉLITE avec deux succès au compteur, Cholet suivra avec attention la performance du Portel (14e avec 4 victoires pour 7 défaites) à domicile face au leader Lyon-Villeurbanne ce dimanche à 18h30, match à suivre en direct sur RMC SPORT 2 !

Retour à l'accueil