Boston enchaîne face aux Cavaliers

Après avoir collé 124 points aux Pelicans, l’attaque des Celtics retrouve des couleurs puisqu’ils passent 128 points aux Cavaliers dans une victoire facile (128-95).

Dans cette soirée tranquille et face à son ancienne équipe, Kyrie Irving s’est amusé et a rendu une copie propre et sans bavure. Vainqueurs ici il y a six mois pour arracher leur place en Finals, les Cavaliers ont rapidement affiché leurs limites et ont coulé, minute après minute.

Si on écarte les quelques instants du premier quart-temps où les Cavaliers ont affiché un rythme intéressant, la partie fut pénible pour les joueurs de Larry Drew. Ils entament le match avec une maladresse certaine quand Kyrie Irving a déjà un petit coup de chaud avec deux tirs primés, dont un très lointain. Pour répondre, Collin Sexton et Jordan Clarkson se démènent et font illusion (30-26).

Puis, de plus en plus, Tristan Thompson doit se battre au rebond offensif pour sauver les ratés de ses coéquipiers. Cleveland est en difficulté pour garder le rythme des Celtics et pour répondre dans la raquette. Guerschon Yabusele en profite même pour inscrire un panier à 3-pts. Pourtant, Boston n’a pas encore mis le pied sur l’accélérateur. Les coéquipiers de Kyrie Irving le font finalement dans les ultimes instants de la première mi-temps avec un 12-1, dont un panier primé au buzzer. Les Celtics ont déjà mis la main sur la rencontre (62-52), et il leur faut simplement enfoncer le clou.

La pause ne brise pas l’élan des Celtics, au contraire. Kyrie Irving est toujours aussi adroit, les Marcus, Morris et Smart, entrent dans la danse en allumant de loin et Gordon Hayward est lui aussi très juste. Certes, Clarkson et la recrue Alec Burks percent parfois la défense mais c’est trop minime pour revenir. Terry Rozier conclut ce troisième quart-temps avec un tir primé (6/8 pour les Celtes en douze minutes) et la partie est déjà terminée (101-72).

Boston n’a plus qu’à gérer dans le dernier acte et c’est fait avec sérieux. Les Celtics le remportent même pour finalement s’imposer de 33 points (128-95). Prochain rendez-vous pour Kyrie Irving et sa bande à Minnesota. Pour Cleveland, ça s’annonce encore coton puisque ce sont les Raptors qui vont débarquer.

Boston enchaîne face aux Cavaliers

Puis, de plus en plus, Tristan Thompson doit se battre au rebond offensif pour sauver les ratés de ses coéquipiers. Cleveland est en difficulté pour garder le rythme des Celtics et pour répondre dans la raquette. Guerschon Yabusele en profite même pour inscrire un panier à 3-pts. Pourtant, Boston n’a pas encore mis le pied sur l’accélérateur. Les coéquipiers de Kyrie Irving le font finalement dans les ultimes instants de la première mi-temps avec un 12-1, dont un panier primé au buzzer. Les Celtics ont déjà mis la main sur la rencontre (62-52), et il leur faut simplement enfoncer le clou.

La pause ne brise pas l’élan des Celtics, au contraire. Kyrie Irving est toujours aussi adroit, les Marcus, Morris et Smart, entrent dans la danse en allumant de loin et Gordon Hayward est lui aussi très juste. Certes, Clarkson et la recrue Alec Burks percent parfois la défense mais c’est trop minime pour revenir. Terry Rozier conclut ce troisième quart-temps avec un tir primé (6/8 pour les Celtes en douze minutes) et la partie est déjà terminée (101-72).

Boston n’a plus qu’à gérer dans le dernier acte et c’est fait avec sérieux. Les Celtics le remportent même pour finalement s’imposer de 33 points (128-95). Prochain rendez-vous pour Kyrie Irving et sa bande à Minnesota. Pour Cleveland, ça s’annonce encore coton puisque ce sont les Raptors qui vont débarquer.

Source : Jonathan Demay - Basket USA 

Retour à l'accueil