Bogdan Bogdanovic fait chuter les Lakers au son de la sirène

Pour son premier match sans LeBron James, Los Angeles est tombé au buzzer face à Bogdan Bogdanovic et les Kings (117-116). L’absence de LeBron James se fait déjà sentir chez les Lakers. Pour leur premier match sans le quadruple MVP, touché aux adducteurs lors du choc face aux Warriors et sur le flanc pour quelques jours, les Angelenos ont en effet laissé échapper à Sacramento une victoire qui leur tendait les bras.

Pourtant à -15 à 6 minutes de la fin, les Kings ont réussi à s’imposer sur le fil, sur un tir arc en ciel de Bogdan Bogdanovic à la dernière seconde (117-116). Sans LeBron James, ni Rajon Rondo et même un peu sans Lonzo Ball, sorti pour des crampes, les Lakers se sont bien accrochés mais c’était le soir de Bogi !

Kyle Kuzma intenable
Les Kings démarrent fort avec un 13-4 initial. Brandon Ingram s’emmêle les pinceaux et perd le cuir et Sacramento court. Willie Cauley-Stein inscrit 6 points rapides et De’Aaron Fox décolle pour un dunk stratosphérique avec sa main gauche. Les Lakers sont dans les cordes à 21-9, mais Lonzo Ball rentre à 3-points malgré la défense de Fox et Kyle Kuzma est toujours aussi dangereux avec 9 points. Los Angeles compte sur un jeu offensif bien léché et mène d’une courte tête après un 1er quart offensif (34-32).

Le 2e quart-temps est pour ainsi dire la copie carbone du précédent. Kuzma et Ingram continuent d’alimenter le scoring pour les californiens qui mènent le bal. Ball justement est bon avec 11 points, 8 passes à la pause. À eux trois, ces Lakers-là cumulent tout simplement 50 des 67 points de leur équipe qui finit fort, sur un 12-4 avant la mi-temps (67-61). Sacramento s’accroche avec Nemanja Bjelica mais le Kuz Show est en ville !

Bogi le tueur
Les Lakers font la course en tête en 3e quart-temps. Kyle Kuzma et Lonzo Ball sont encore et toujours à la relance. Kuzma dépasse allègrement la barre des 20 points mais Ball doit aller s’asseoir, et s’étirer avec une crampe au mollet gauche. Cauley-Stein s’arrache pour un panier sur le buzzer et ça résume l’action pour les Kings qui luttent pour rester à distance. Repoussés jusqu’à -13 sur un panier plus la faute pour Lance Stephenson, les Kings limitent la casse à -11 avant le dernier quart-temps grâce à un dernier tir de Fox sur le gong (95-84).

Justin Jackson rentre à 3-points mais Sacramento boit la tasse. En face, les Lakers font le show avec Lonzo qui sert le caviar pour Tyson Chandler à la conclusion du alley oop. Los Angeles compte 15 points d’avance à un peu plus de 6 minutes de la fin. Mais la rébellion s’organise avec Bogdan Bogdanovic qui enchaine deux tirs de loin, après du bon boulot de Shumpert. Un dunk de Cauley-Stein et un layup de Bogdanovic les rapprochent encore. Lonzo Ball pense décrocher son 4e triple double en carrière… mais il doit définitivement sortir à cause de ses crampes, et la NBA lui enlèvera finalement un rebond…

Sans Lonzo, ni LeBron ni Rondo, Kuzma prend ses responsabilités et rentre le 3-points. Mais après trois lancers de Justin Jackson, et un panier tout cuit raté de peu, c’est de nouveau Bogdanovic qui prend le match en main. A quatre secondes de la fin, la balle lui revient encore pour la dernière possession. Un petit pas de recul, et il tente le dernier tir et rentre un arc en ciel par-dessus le Mont Chandler au buzzer, héroïque (117-116).

Retour à l'accueil