Astou Traoré : «Ce que j'aime le plus à propos de Lugo, c'est la nourriture»

La star sénégalaise d'Ensino Lugo CB en Liga DIA, Astou Traoré s'est confiée la semaine dernière à Vinte.praza.gal au cours d'un entretien. La joueuse de l'équipe espagnole de Durán Maquinaria Ensino Lugo CB, qui a rejoint le club après la Coupe du Monde féminine 2018, semble aimer la vie dans le province de Lugo, une ville appartenant à la communauté autonome de Galice. Elle y trouve même une approche avec la culture sénégalaise, où l'hospitalité (la Teranga) est sacrée. 

Comment une femme sénégalaise vit-elle à Lugo?

"Il fait très froid, mais en retour, j'aime la tranquillité de la ville. Et, je dois dire, la nourriture! C'est très bon marché et bon comparé à d'autres endroits où j'ai vécu, et cela ne fait que trois mois. Je pense que les Galiciens ressemblent beaucoup à la culture sénégalaise, qu'ils sont très ouverts et que vous vous sentez bien à l'extérieur"

Le nom de l'équipe est un mot galicien, "enseigner". Y aura-t-il un échange sénégalo-galicien?

"Certaines personnes essaient de parler en galicien, mais j'ai encore peu de temps pour le maîtriser."

Que dirais-tu à quelqu'un pour l'encourager à venir au basket?

"Que c'est du pur plaisir! L'atmosphère est très familière et vous pouvez la vivre à la première personne."

Quand as-tu décidée d'être une joueuse professionnelle?

"Depuis plus de quinze ans, en France. J'y ai joué il y a sept ans et j'en ai déjà huit en Espagne. En plus j'ai aussi joué dans la sélection sénégalaise."

Comment voyez-vous votre carrière?

"Maintenant, je ne suis pas à cent pour cent en raison d'une blessure au genou, mais je veux donner plus à l'équipe et je sais que je peux faire plus."

Quel est l'objet que vous apportez?

"C'est du maquillage. Il m'accompagne toujours. Je pense qu’au-delà du basket-ball, nous avons une autre vie dans laquelle je me sens confortable. Dans mon pays, les gens me connaissent et me demandent des photos où je veux toujours donner une bonne image. Pour les matchs, je ne vais pas me maquiller, mais j'aime différencier ces deux questions vitales."

Source : Vinte.praza.gal

Astou Traoré : «Ce que j'aime le plus à propos de Lugo, c'est la nourriture»
Astou Traoré : «Ce que j'aime le plus à propos de Lugo, c'est la nourriture»
Astou Traoré : «Ce que j'aime le plus à propos de Lugo, c'est la nourriture»
Astou Traoré : «Ce que j'aime le plus à propos de Lugo, c'est la nourriture»
Retour à l'accueil