Voici les cinq raisons de suivre la Coupe d'Afrique féminine des Clubs Champions 2018

MAPUTO - La Coupe d'Afrique féminine des Clubs Champions 2018 (ACCW) est de retour cette semaine. Onze clubs de divers coins du continent sont prêts à se battre pour devenir le champion d'Afrique.

Du vendredi 16 au dimanche 25 novembre, la capitale mozambicaine accueillera la compétition de basketball en solo des clubs féminins de la FIBA ​​Africa. 

Et voici quelques-unes des raisons de suivre l'ACCW de cette année.

1. Équipes participantes
Dix, au lieu des douze clubs prévus à l'origine, devraient participer à la compétition.

De manière inattendue, le tenant du titre angolais, Primeiro D'Agosto, qui a remporté le titre de l'ACCW 2017 ne défendra pas son titre continental. L'équipe nigériane de Dolphins, vice-championne 2018 du Nigéria, ne sera pas à Maputo également.

Le Primeiro de Agosto

Le Primeiro de Agosto

 La composition de cette année est la suivante: InterClube de Luanda (Angola), FAP (Cameroun), Equity Bank (Kenya), Autorité portuaire du Kenya (Kenya), MB2ALL (Madagascar), Ferroviario de Maputo (Mozambique), First Bank Basketball (Nigéria), INSS (RD Congo), ASB Victoria (RD Congo) et Lakers (Zimbabwe). 

2. Ferroviario de Maputo
En tant que seul représentant du Mozambique dans la compétition, Ferroviario de Maputo a clairement indiqué que son objectif principal était de remporter le trophée ACCW 2018.

Après avoir terminé respectivement troisième et deuxième lors des deux dernières éditions de la compétition, les organisateurs de l'ACCW pensent qu'ils deviendront le premier club du Mozambique à remporter ce tournoi pour la première fois depuis 2012, lorsque la Liga Desportiva a remporté le trophée à Abidjan en Côte d'Ivoire. 

Dans un communiqué, Sancho Quipisso Jr, président de Ferroviario de Maputo, a  déclaré: "L'un des objectifs de l'organisation de cette compétition est la possibilité de remporter le titre. Tout se passe bien jusqu'à présent et je pense que cette fois, nous allons le gagner."

Le club basé à Maputo a accueilli l'édition 2016 de l'ACCW mais n'a pas réussi à battre l'InterClube de Luanda.

3. Impact des expatriées
Au cours des dernières années, le joueuses expatriées ont apporté une contribution exceptionnelle à la qualité de l’ACCW.  

L'année dernière, par exemple, Leia Dongue (Mozambique) était la seule joueuse d'origine africaine à avoir rejoint le cinq majeur du tournoi avec Alicia DeVaughn (États-Unis), Dominique Wilson (États-Unis), Italee Lucas (Angolais-Américain), et Gisela Vega (Argentine).

Le Ferroviario de Maputo

Le Ferroviario de Maputo

L'équipe hôte de cette année, le Ferroviario de Maputo, a recruté le duo américain  Cierra Robertson-Warren et  Carmen Tyson Thomas, un duo expérimenté dans les ligues européennes.

De son côté, avec un effectif impressionnant sur le papier composé de nombreuses joueuses expérimentées dont la congolaise Ginette Mfutila, meilleure rebondeuse de l'édition 2017, six joueuses membres des D'Tigress à la Coupe du Monde féminine de FIBA 2018, l'équipe nigériane de First Bank basketball se déplace à Maputo au Mozambique dans l'unique objectif de remporter son troisième titre de la Coupe d'Afrique des Clubs Champions.
Avec pas moins de cinq joueuses nées et formées aux États-Unis dans son effectif, la First Bank basketball fait figure de favori pour le titre.
Chapeau au Nigéria, particulièrement aux dirigeants de la NBBF d'avoir prouvé une nouvelle fois que c'est possible de faire revenir nos talents. C'est un exemple à suivre.

Le First Bank basketball avec six joueuses membres des D'Tigress quart-finalistes de la Coupe du Monde féminine de FIBA 2018

Le First Bank basketball avec six joueuses membres des D'Tigress quart-finalistes de la Coupe du Monde féminine de FIBA 2018

L'effectif de First Bank basketball 
Nkechi Akashili
Malaika Green
Ojoma Ewaoche
Aisha Mohamed
Ginette Mfutila    
Deborah Nwakamma
Sarah Ogoke
Ifunaya Okoro
Cecilia Okoye
Nkem Akaraiwe
Mary Isuambuk
Jasmine Nwajei

4. Les joueuses africaines à surveiller

Voici les cinq raisons de suivre la Coupe d'Afrique féminine des Clubs Champions 2018

Nkem Akaraiwe (Nigéria)

Pendant ce temps, l'ACCW 2018 sera rempli de talents locaux, tels que Anabela Cossa et Ingvild Mucauro (Ferroviario de Maputo), Nkechi Akashili et  Nkem Akaraiwe (First Bank), deux membres de l'équipe nationale nigériane. Felizarda Jorge et Ngendula Felipe (InterClube) sont deux joueuses expérimentées pour avoir eu déjà à disputer la Coupe du Monde féminine de FIBA 2014 avec l'équipe nationale Angolaise.

5. InterClube de Luanda
Vainqueurs de cinq titres ACCW, les champions angolais se classent parmi les premiers favoris, après avoir obtenu une quatrième place décevante il y a un an. 

Voici les cinq raisons de suivre la Coupe d'Afrique féminine des Clubs Champions 2018
Retour à l'accueil