Retour gagnant de James Harden avec les Rockets

Les Houston Rockets ont retrouvé le MVP de la dernière saison régulière et remporté leur deuxième victoire en deux jours, samedi à Chicago (96-88).

James Harden n'est pas passé inaperçu à Chicago. Déjà parce que le retour de blessure du MVP sortant, après trois matches manqués (élongation à l'ischio gauche), est un fait notable en soi. Ensuite parce qu'il a débarqué au United Center habillé d'une inratable tenue siglée Nasa.

On aurait bien voulu titrer qu'Harden faisait redécoller les Rockets, mais autant raison garder. Ils avaient déjà gagné la veille à Brooklyn (119-111), sans lui, et gagner à Chicago (96-88), battu huit fois en dix matches, dont cinq à domicile, n'est pas un exploit par les temps qui courent. « On a eu un mauvais quart-temps », a relativisé le coach des Bulls Fred Hoiberg. Certes, mais ils n'y ont marqué que sept points en douze minutes, l'acmé d'une soirée pénible en attaque avec seulement 39 % de réussite aux tirs et plus de balles perdues (19) que de passes décisives (16).

James Harden a joué un rôle clé en inscrivant 11 points dans le 15-0 qui a définitivement mis les Bulls derrière dans cette troisième période (73-59, 34e). Un éclair dans un match où il était un peu rouillé, terminant avec des stats qui n'auraient pas dépareillé dans le camp adverse (25 points à 7/17, 8 balles perdues pour 7 passes décisives). Un déchet qui pardonnerait moins lundi dans la salle des plus redoutables Pacers. « Je pense que j'ai fait un bon boulot, a-t-il estimé. Bien sûr j'ai perdu trop de ballons mais en retrouvant du rythme, elles vont diminuer. » James Harden. 

Retour à l'accueil