NCAA : Duke cartonne face à Kentucky, Bol Bol et Charles Bassey signent un double-double

Avec ses deux futures stars RJ Barrett (33 points) et Zion Williamson (28 points), Duke n'a fait qu'une bouchée de Kentucky (118-84) en ouverture de la saison universitaire.

Le duel d'ouverture entre Duke et Kentucky, deux des plus beaux effectifs universitaires de la saison 2018-2019 aux États-Unis, a tourné court. Avec sa flopée de freshmen (étudiants de première année) annoncés dans les tous premiers choix de la Draft NBA l'an prochain, les Blue Devils ont réalisé une hallucinante démonstration de force (118-84) et assuré le show en déroulant, sous les ordres de Mike Krzyzewski, un basket rapide et offensif qui leur a permis de passer 59 points dans chacune des deux mi-temps jouées «Je suis fier de mes gars : quatre de mes titulaires étaient des débutants, et ils ont beau être très talentueux, je ne savais pas comment ils allaient réagir, a noté Coach K. Ils ont répondu présents. Ils ont été formidables.»

Les deux joueurs les plus attendus de la soirée ont tenu leur rang : le Canadien RJ Barrett (18 ans) a compilé 33 points (13/26) et 6 passes, tandis que Zion Williamson (18 ans), un phénomène athlétique sans équivalent dans sa classe d'âge, a montré qu'il était bien plus qu'un dunkeur hors-pair en ajoutant 28 points (11/13), 7 rebonds et 2 passes. Cameron Reddish (19 ans) a participé à la fête en ajoutant 22 points (6/14). «Ils étaient juste meilleurs, dans tous les secteurs, a noté John Calipari, l'entraîneur de Kentucky, qui a subi la plus lourde défaite de sa longue carrière de coach en NCAA. Duke a une équipe incroyable. S'ils continuent à jouer comme ça, ils ne vont pas perdre beaucoup de matches cette saison.»

Les résultats de nos joueurs africains en NCAA 

Le Nigérian Charles Bassey a signé un double-double (11 points et 12 rebonds en 28 minutes) mais le Western Kentucky s'est incliné contre Washington (55-73).

L'Oregon démarre sa saison universitaire par une belle victoire contre l'Etat de Portland (84-57), grâce au double-double du pivot soudanais Bol Bol (12 points, 12 rebonds et 3 contres en 23 minutes), aux 10 points et 6 rebonds du Nigérian Francis Okoro. Le meneur égyptien, Ehab Amin a joué 21 minutes pour 4 points et 6 rebonds. 

Jonathan Kasibabu a brillé dans la défaite de Fairfield contre Purdue (57-90). Le pivot congolais a inscrit 14 points et capté 4 rebonds en 27 minutes. 

De son côté, le pivot nigérian Udoka Azibuike, auteur de 17 points et 3 rebonds en 20 minutes, a brillamment aidé Kansas à s'imposer contre le Michigan State (92-87).

Le pivot tchadien Christ Koumadje s'est mis en valeur avec le Florida State, battant largement leur rival de Florida (81-60). Le natif de N'Djamena a inscrit 9 points, 5 rebonds, une interception et un contre en 21 minutes. Le congolais Mfiondu Kabengele a inscrit pour sa part 5 points en 15 minutes. 

Le Nigérian Josh Ajayi a tiré son épingle du jeu dans la défaite du South Alabama contre  Auburn (58-101) en inscrivant 10 points et 4 rebonds en 22 minutes. 

Les Frenchies : Pons et Ayayi se montrent
Kansas, en tête des classement prévisionnels NCAA, s'est fait peur mais a fini par l'emporter contre Michigan State (92-87). Les Bulldogs de Gonzaga, l'un des autres cadors du Championnat, se sont eux baladés contre Idaho State (120-79) grâce aux 33 points du Japonais Rui Hachimura. Le Nigérian de Idaho State Chidi Udengwu a mis le nez à la fenêtre, en inscrivant 5 points et 4 rebonds en seulement 8 minutes. 

Le Français Joel Ayayi (18 ans), qui jouait son premier match universitaire, a apporté 4 points en sortie de banc. Son compatriote Yves Pons (19 ans) a lui fait le show pour Tennessee (86-41 contre Lenoir Rhyne), apportant 7 points et 3 contres.

Retour à l'accueil