Les Warriors cèdent face aux Clippers après prolongation

Après avoir arraché une prolongation aux Los Angeles Clippers, les Golden State Warriors ont finalement craqué (121-116, a.p.) et ont concédé une troisième défaite cette saison. 

Golden State a finalement craqué
Il a fallu que Golden State en soit réduit à ne jouer qu'avec Klay Thompson et Draymond Green pour que les Warriors cèdent sur le parquet des Los Angeles Clippers. Et encore, le champion en titre a donné de sacrées sueurs froides aux Los Angeles Clippers, contraints de disputer une prolongation alors qu'ils menaient de 11 points à 5'15'' (106-95). Kevin Durant (33 pts à 10/24, 11 rds, 10 pds) et Klay Thompson (31 pts à 13/31) ont relancé la fin de match dans une belle ambiance et un Staples Center pas toujours acquis à la cause des Clippers.

Les Los Angeles Clippers ont compté jusqu'à 14 points d'avance face à Golden State. Les Warriors n'ont jamais mené de plus de trois points et ont obtenu leur premier avantage en début de prolongation.

Il a finalement fallu la sixième faute de Durant, après 1'15'' de jeu dans la prolongation, pour clairement faire pencher la balance en faveur de Los Angeles. Sans son ailier, Golden State a trouvé moins de solutions offensives, et si Thompson a entretenu l'espoir en égalisant à 116-116 (et une minute à jouer), Lou Williams (25 pts à 5/18, 14/14 aux lancers) a achevé le gros travail de sape entamé par Montrezl Harrell (23 pts à 10/13, 8 rbds, 4 ctrs). Le secteur intérieur des locaux (62 points contre 36) a notamment permis de mener les débats, et surtout de compenser le gros manque d'adresse à trois points (5/20, 25 %). Ce deuxième succès de rang permet aux Los Angeles Clippers de remonter à la quatrième place à l'Ouest (8v-5d), toujours dominé par les Warriors (11v-3d). Ces derniers voient en revanche Portland (10v-3d) revenir sur leurs talons et une victoire dès mardi contre Atlanta serait bienvenue pour rester dans le fauteuil de leader.

Retour à l'accueil