Les Pelicans cartonnent face aux Spurs

Vainqueurs la veille des Golden State Warriors, les San Antonio Spurs n'avaient pas l'énergie lundi pour lutter face à la puissance offensive de New Orleans (140-126). 

New Orleans toujours d'attaque
Dans la foulée de leur victoire face à des Golden State Warriors en convalescence et en mini-crise, les San Antonio Spurs n'ont pas réussi à confirmer, à l'extérieur, sur le parquet des New Orleans Pelicans (140-126). Les « Pels » ont notamment proposé ce qu'ils savent faire de mieux, par l'intermédiaire de leurs trois intérieurs, Anthony Davis, Nikola Mirotic et Julius Randle. Ce dernier a été le plus en vue puisqu'il a validé le 6e triple-double de sa carrière (21 pts à 9/13, 14 rbds, 10 pds), le tout en sortie de banc (25 minutes).

4
Quatre joueur de New Orleans ont inscrit 21 ou plus face à San Antonio.

Propulsés par l'énergie et l'investissement de Randle, les locaux se sont également reposés sur une énorme adresse au tir (59/102, 57,8 %) et une circulation de balle exemplaire (34 passes décisives). Face à une telle puissance offensive, San Antonio a presque miraculeusement tenu deux quart-temps et demi avant de lâcher prise. DeMar DeRozan (21 pts à 7/19, 6 rbds, 5 pds), Dante Cunningham (19 pts à 7/7, 7 rbds) et Bryn Forbes (20 pts à 7/8) se sont distingués, en vain. « Au fur et à mesure que le match avançait, ils nous ont touchés physiquement, a confirmé Gregg Popovich. [...] Nous n'avions pas assez de jus. » Un constat récurrent puisque San Antonio a perdu 5 de ses 6 derniers matches. Avec un bilan équilibré (8v-8d), la franchise n'est que 11e à l'Ouest. New Orleans, qui n'a plus perdu depuis trois matches, est sixième (10v-7d).

Retour à l'accueil