Jamal Crawford punit Milwaukee

La deuxième grosse surprise de la nuit est venue de Milwaukke, où les Bucks ont cédé à 8 dixièmes du buzzer sur une inspiration de Jamal Crawford (11 pts à 5/13, 3 rbds). Le vétéran a assumé la charge de la dernière possession pour les Phoenix Suns, et a libéré les siens d'un tir gagnant au poste haut (116-114). Aussi surprenant que puisse paraître le résultat, il s'avère plutôt logique compte tenu du jeu proposé par les visiteurs. Accrocheurs, ils ont même globalement dominé les débats, au point de compter 12 unités d'avance dans le troisième quart. Devin Booker (29 pts à 13/26, 4 rbds, 7 pds), Deandre Ayton (17 pts à 8/13, 7 rbds) et T.J. Warren (19 pts à 8/13) ont été les principaux pourvoyeurs offensifs de leur équipe, qui s'est tout de même reposée sur 7 joueurs à 11 points ou plus pour remporter sa quatrième victoire de la saison seulement (14 défaites).

Côté Bucks, Giannis Antetokounmpo, qui a été au niveau de sa réputation (35 pts à 14/16, 10 rbds, 3 pds) a pesté contre le manque de concentration de son équipe : « Nous devons être capables de jouer avec plus d'énergie, sur avec l'équipe qu'on a. Quand on joue avec le feu dans un match, ça vous tue. » Le résultat est d'autant plus regrettable pour Milwaukee que la franchise a eu sa chance dans les derniers instants. Khris Middleton (15 pts) a égalisé à 108-108 avant qu'Antetokounmpo ne donne l'avantage aux siens (110-108). Les locaux ont ensuite mené 114-108 avant de s'écrouler sur deux tirs à trois points de Trevor Ariza (13 pts, 11 rbds) et Warren, puis le tir de la gagne de Crawford.

Les défaites conjuguées de Philadelphie (13v-8d) et Milwaukee (13v-5d) ont permis à Toronto, vainqueur de Washington (125-107) de creuser l'écart en tête de la Conférence Est (16v-4d).

Retour à l'accueil