Houston remporte sa première victoire à domicile

Houston a enfin réussi à s'imposer à domicile, face à Indiana (115-103), alors qu'au même moment, la presse américaine écrivait que Carmelo Anthony pourrait quitter les Rockets.

Les absents ont toujours tort. Surtout quand votre équipe arrive enfin, sans vous, à gagner chez elle. Houston, qui avait débuté la saison par quatre défaites au Toyota Center, a mis fin à cette série en battant une bonne équipe de la conférence Est, Indiana, qui avait gagné cinq fois sur sept à l'extérieur jusque là (115-103). Un succès autoritaire avec un grand James Harden (40 points) et un deuxième quart-temps ravageur (44-23) dont ne se sont pas remis les Pacers, jamais revenus sous les dix points de retard lors de la seconde mi-temps.

Le grand absent était donc Carmelo Anthony, qui a raté un deuxième match de suite, officiellement pour maladie. Mais si maladie il y a, elle touche surtout la relation de « Melo » avec son équipe. Dimanche, le New York Times a écrit que l'ancien ailier des Knicks, donc le jeu avec beaucoup de tirs à cinq-six mètres est aux antipodes de celui des Rockets, pourrait être viré. Une rumeur que le manager général Daryl Morey a infirmée en s'invitant au point presse d'avant match, une rareté.

Malgré ce démenti, ESPN a enfoincé le clou en ajoutant ensuite que plusieurs joueurs et membres du staff des Rockets croyaient qu'Anthony avait disputé son dernier match avec les Texans jeudi à Oklahoma City - la ville qu'il avait quittée à l'intersaison pour rejoindre Houston. Un match raté dans les grandes largeurs par le triple champion olympique (2 points à 2/11) comme par les Rockets (98-80). D'ailleurs, « Melo » n'a pas rejoint ses coéquipiers pour le déplacement à Denver, où Houston jouera mardi.

Retour à l'accueil