Cleveland corrige les Hornets

Charlotte a concédé une défaite embarrassante à Cleveland face à une des équipes les plus faibles de la NBA (113-89).

Drôle de début de saison pour les Cavaliers. Ils ne gagnent quasiment jamais mais quand ils y arrivent, ils ne le font pas à moitié, comme un flash-back des années LeBron. Après avoir battu Atlanta - l'autre cancre de la conférence Est - de 22 points fin octobre (136-114), ils ont obtenu mardi une deuxième victoire, de 24 face aux Hornets, toujours à la Q Arena (113-89). Un cavalier seul des Cavs, qui avaient creusé l'écart dès le milieu du premier quart-temps (19-8, 6e), et une surprise puisque Charlotte était sur une bonne passe (5 victoires sur leurs 8 derniers matches).

Cleveland était pourtant privé de trois titulaires, George Hill (épaule), Kevin Love (pied) et Cedi Osman (dos). Mais en face, Kemba Walker, le troisième marqueur de la NBA (27,9 points), a vécu « une de ces soirées... », comme il l'a résumé pudiquement, en ratant quasiment tout (7 points à 2/16), sans que son remplaçant, Tony Parker (9 points à 4/10, 0/3 à 3 points, 4 rebonds, 1 passe en 16 minutes), ne puisse compenser. Nicolas Batum (11 points à 5/12, 1/4 à 3 points, 5 rebonds, 3 passes en 29 minutes) n'a pas été plus en réussite avec le deuxième plus mauvais + /- (l'écart au score quand un joueur est sur le parquet) de son équipe (-20) derrière celui de Jeremy Lamb (-24).

21
Le pivot des Cavs Tristan Thompson a égalé son record personnel avec 21 rebonds. À comparer avec les 9 prises obtenues par le quatuor d'intérieurs des Hornets Zeller-Hernangomez-Biyombo-Kaminsky.

Retour à l'accueil