Yannick Zachee (Centrafrique) : «Nous croyons toujours en notre qualification»

LYON (FIBA Basketball World Cup 2019 African Qualifiers) – La compétition en Chine en 2019 semble passablement éloignée pour la République centrafricaine (CAF), mais pour Yannick Zachee, rien n'est impossible.

L'arrière basé en France ne veut pas admettre que la course à une place à la Coupe du Monde FIBA 2019 est terminée tant que n'aura pas été jouée la fenêtre qualificative de février 2019.

"Cela va être extrêmement difficile de décrocher notre billet, mais nous avons encore des chances. Nous jouons de mieux en mieux jour après jour. Nous avons encore une marge de progression tant en attaque qu'en défense. Et c'est pour cette raison que nous croyons toujours en notre qualification."

"Je pense que le Sénégal va obtenir son billet. Il fera tout pour gagner un match. Ce ne sera pas notre principal obstacle. Notre situation est simple, nous devons battre toutes les autres équipes du groupe.

"Le Cameroun et l'Égypte sont les principaux obstacles qui se dressent sur notre route, mais nous n'avons aucun contrôle sur ça, il nous faut donc nous concentrer sur nous et pratiquer notre meilleur basketball lors de l'ultime fenêtre. Et gagner les trois matches restant." 

"CE SERA LA PREMIÈRE FOIS QUE L'AFRIQUE AURA CINQ REPRÉSENTANTS À LA COUPE DU MONDE. C'EST ÉNORME. CELA NOUS OFFRE PLUS DE CHANCES DE PARTICIPER À CET ÉVÉNEMENT MAJEUR."
- Zachee

Zachee confie à FIBA.basketball que pour atteindre leur but, les Centrafricains devront se montrer capables de contrôler le jeu.

"Nous avons perdu trop de ballons au cours de la dernière fenêtre à Lagos. Si nous arrivons à corriger cela, nous aurons plus de possessions et donc plus de chances de marquer. La victoire contre le Mali nous tendait les bras, mais nous avons fait des erreurs de concentration et elles nous ont coûté le match. Nous ne referons pas les mêmes erreurs. Nous devrons tous arriver prêts."

Le meneur de 1.94m admet qu'il sera difficile de réunir tous les meilleurs joueurs, quand bien même c'est de cela dont la Centrafrique a besoin pour entretenir l'espoir.

"Oui, c'est compliqué de faire venir tous les meilleurs, mais ce sont des Éliminatoires pour la Coupe du Monde, c'est plus important que tout. N'importe quel joueur de n'importe quelle équipe le sait. C'est donc aux joueurs et à leurs clubs de se mettre d'accord. Ensuite notre fédération devra nous aider à préparer au mieux cette échéance. C'est tout ce qui compte."

Au sujet du nouveau système de qualification pour la Coupe du Monde FIBA, Zachee ne tarit pas d'éloges pour l'initiative prise par l'instance mondiale gouvernante.

"Ce sera la première fois que l'Afrique aura cinq représentants à la Coupe du Monde. C'est énorme. Cela nous offre plus de chances de participer à cet événement majeur. Et c'est ce à quoi aspire chaque joueur : jouer au plus haut niveau.

"Rivaliser avec les meilleures nations au monde est notre objectif. J'attends de mes coéquipiers qu'ils donnent tout sur le terrain, tout en sachant que c'est ce qu'ils ont fait lors de la dernière fenêtre et que c'est ce qu'ils ont l'intention de faire à l'occasion de la prochaine."

"POUR MOI, C'EST UN HONNEUR DE REPRÉSENTER MON PAYS ET MA FAMILLE, ET DE MONTRER AU MONDE ENTIER LE VRAI CARACTÈRE D'UN CENTRAFRICAIN ! NOUS SOMMES DES ‘BAMARAS’ ET JE ME RÉJOUIS QUE LE MONDE NOUS DÉCOUVRE."
- Zachee

Très fier de représenter la Centrafrique, Zachee déclare qu'il y a tant d'intérêts à défendre qu'abandonner n'est pour lui pas une option.

"Pour moi, c'est un honneur de représenter mon pays et ma famille, et de montrer au monde entier le vrai caractère d'un Centrafricain !

"Nous sommes des ‘Bamaras’ et je me réjouis que le monde nous découvre. Je connais le potentiel et la force de toutes les équipes, je les respecte, mais aucune ne me fait peur, car je suis Centrafricain et que nous n'avons peur de personne,” conclut-il.

FIBA

Retour à l'accueil