Yannick Moreira et le PAOK viennent à bout de Nanterre, Obi Emegano et Dijon chutent à domicile !

Champions League de FIBA : Passé tout près de l’emporter, Nanterre s’est finalement incliné dans les dernières secondes sur le parquet du PAOK (83-82). Le pivot angolais du PAOK, Yannick Moreira a inscrit 12 points en 16 minutes. Battu par l’AEK Athènes (80-90), Dijon a concédé sa troisième défaite de rang sur la scène européenne. Le meneur nigérian du Dijon, Obi Emegano a inscrit 13 points en 17 minutes.

Nanterre peut avoir de réels regrets. Le club francilien se déplaçait ce mardi à Salonique pour y défier le PAOK, qui jusque-là avait perdu tous ses matchs de Ligue des Champions. Menée à la pause (41-35), la JSF est revenue à hauteur de son adversaire et a même fait la course en tête pendant la quasi-totalité du quatrième quart-temps. Les Grecs n’ont cependant rien lâché, et bien leur en a pris. A 18 secondes de la fin, le score était de 82-82 lorsque Dominic Waters a raté le tir de la gagne. Vangelis a ensuite récupéré le ballon, a subi une faute et a offert la victoire à son équipe en concrétisant son lancer-franc (83-82). Les Verts repartent donc bredouilles de Grèce, et ce malgré les 19 points d’Adas Juskevicius.

L'arrière nigérian Obi Emegano a inscrit 13 points en 17 minutes

L'arrière nigérian Obi Emegano a inscrit 13 points en 17 minutes

La JDA Dijon a lâché prise en 2e mi-temps mardi soir contre l'AEK Athènes.
8 points, c'était l'écart en faveur de la JDA Dijon à la mi-temps contre l'AEK Athènes, champion en titre, mardi soir pour la 4e journée de Ligue des Champions. Une belle avance mais pas suffisante pour Laurent Legname. Avec un peu d'adresse supplémentaire, son équipe aurait pu compter jusqu'à 20 points d'avance à un moment donné selon lui. "On a joué notre meilleure mi-temps de ce début de saison", a commenté le technicien varois. Seulement voilà, les Bourguignons ont laissé revenir les visiteurs par la suite, avec un niveau défensif en baisse et une absence encore notable au rebond. Au point de finir le match à -10 (80-90). "La défense au 3e quart-temps, je ne l'explique pas", regrettait Laurent Legname qui par ailleurs fustigeait le manque de dureté de certains. "C'est un état d'esprit à avoir, c'est 40 minutes. Si on veut avoir des ambitions sur deux tableaux, il faut que les joueurs soient plus durs avec eux mêmes. Ce sont des gentils mecs, sur le terrain, il faut être dur ! Il faut qu'on change ça, c'est mon rôle de le changer et je veux travailler pour espérer y arriver."

Le pivot sénégalais Abdoulaye Loum n'a pas eu la vie facile en 16 minutes de jeu, présentant une copie vierge

Le pivot sénégalais Abdoulaye Loum n'a pas eu la vie facile en 16 minutes de jeu, présentant une copie vierge

"La défense au 3e quart-temps, je ne l'explique pas", regrettait Laurent Legname qui par ailleurs fustigeait le manque de dureté de certains. "C'est un état d'esprit à avoir, c'est 40 minutes. Si on veut avoir des ambitions sur deux tableaux, il faut que les joueurs soient plus durs avec eux mêmes. Ce sont des gentils mecs, sur le terrain, il faut être dur ! Il faut qu'on change ça, c'est mon rôle de le changer et je veux travailler pour espérer y arriver."

Retour à l'accueil