Le meneur d'origine nigériane Victor Oladipo a brillé face aux Rockets en inscrivant 24 points en 25 minutes

Le meneur d'origine nigériane Victor Oladipo a brillé face aux Rockets en inscrivant 24 points en 25 minutes

Ce jeudi, dans le cadre de la pré-saison de NBA, les Lakers de Los Angeles ont enfin remporté leur premier match, contre les Kings de Sacramento (128-123).

Les Lakers version 2018-2019 sont lancés ! Ce jeudi soir, au Staples Center, Los Angeles s'est imposé 128-123 contre les Kings de Sacramento et signe donc un premier succès depuis le début de la pré-saison de NBA. La franchise californienne a construit cette victoire grâce à LeBron James (18 points, 3 rebonds, 4 passes décisives en 15 minutes de jeu) mais également et surtout Brandon Ingram (31 points et 9 rebonds en seulement 18 minutes). Après deux défaites lors de ses deux premiers matchs, contre Denver, LA est enfin lancé. Toutefois, ce premier succès n'occulte en rien les difficultés défensives des locaux. Les 39 points encaissés dans le premier quart-temps en témoignent. Cependant, la réaction ne s'est pas fait attendre et Los Angeles était bien repassé devant à la pause (67-66). Par la suite, les Lakers n'avaient plus qu'à gérer.

Les Rockets ont été cueillis à froid. En effet, opposé à Indiana à domicile, Houston s'est incliné sur le score de 100 à 110, subissant la loi du meneur d'origine nigériane-sierra leonaise, Victor Oladipo, auteur de 24 points en 25 minutes de jeu pour ses grands débuts sous ses nouvelles couleurs. Les Pacers disputaient leur premier match de pré-saison et ont pu compter sur leur défense, qui a fait la majeure partie du boulot. De son côté, Houston a fait beaucoup jouer ses titulaires. Carmelo Anthony a marqué 16 points avec un 4/6 à 3-points et James Harden n'a pas chômé, non plus (17 points (5/14), 10 passes décisives, 5 rebonds mais 6 pertes de balle).
 

Retour à l'accueil