Le programme de développement de la FIBA approuvé par de nouveaux pays africains

ABIDJAN - Le Cameroun, le Mozambique, du Mali et la République démocratique du Congo sont les derniers pays en date à avoir approuvé le nouveau programme de développement de la FIBA destiné aux fédérations nationales, portant à neuf le nombre de pays africains qui ont maintenant mis en œuvre le projet.

Les gouvernements du Cameroun, du Mozambique, de la République démocratique du Congo et du Mali ont récemment approuvé par principe le projet, après avoir rencontré des émissaires de la Fédération Internationale de Basketball (FIBA) le mois dernier.

Le président du conseil des fédérations nationales de FIBA Afrique, Jean Michel Ramaroson et sa délégation, ont rencontré les ministres des sports des pays visités, notamment Bidoung Mpkatt du Cameroun, Jean Claude Sidibe du Mali et Mme Nyeleti Brooke Mondlane du Mozambique, ainsi que des responsables de fédérations nationales de basketball pour leur expliquer les avantages du Programme "360 Basketball" dont bénéficierons les pays africains à fort potentiel de développement.

 Ramaroson a souligné que la mise en œuvre de ce programme en trois phases pour 11 pays africains rendrait la gestion du basketball plus efficace dans les pays sélectionnés.

La première phase du plan, qui prend fin en décembre 2018, permettra aux différentes fédérations de bénéficier de stages de formation pour entraineurs de haut niveau, d'équipements et de matériel de bureau.

La phase 2 du programme qui commence en 2019 est centrée sur l'élaboration d'un plan stratégique en gestion, gouvernance, finances et administration, technique et compétitions.

Les fédérations nationales bénéficieront également d'une expertise en marketing et en communication. Et cela sera mis en œuvre après la signature d'un accord tripartite entre la FIBA, les ministères des Sports et les fédérations de basket-ball.

L'accord permettra ainsi aux onze fédérations africaines de bénéficier de la mise sur pied d’un plan stratégique qui sera exécuté entre 2020 et 2023.

Avant l'approbation de ce programme par le Cameroun, le Mali, la RD Congo et le Mozambique, le Rwanda, le Sénégal, le Kenya, l'Ouganda et la Côte d'Ivoire avaient déjà mis en œuvre le projet.

Toutes les fédérations nationales  bénéficieront de l’expertise technique de la FIBA grâce à des ateliers à venir dans le cadre du programme de développement de la FIBA intitulé "Family".

FIBA 

Retour à l'accueil