Repéré lors du Basketball Without Borders Africa qui s’est tenu à Johannesburg en 2015, le camerounais a bénéficié d’une bourse pour rejoindre la NBA Global Academy avant de choisir en mai dernier de l'UNLV dans la Division 1 de la NCAA 

Repéré lors du Basketball Without Borders Africa qui s’est tenu à Johannesburg en 2015, le camerounais a bénéficié d’une bourse pour rejoindre la NBA Global Academy avant de choisir en mai dernier de l'UNLV dans la Division 1 de la NCAA 

La NBA a longtemps étendu sa portée dans le monde entier, mais il y a seulement deux ans qu'elle formait une académie centrale pour mettre la main sur les meilleurs joueurs internationaux qui auraient autrement pu passer inaperçus.

C'est ainsi que Chris Ebersole, responsable des opérations commerciales de la NBA Elite Basketball, s'était rendu au Basketball Without Borders à Johannesburg en 2015 lorsqu'il a rencontré Jonathan Tchamwa Tchatchoua pour la première fois.

«Il était déjà un spécimen physique quand nous l'avons trouvé», a déclaré Ebersole.

C’est le type de joueur que la NBA Global Academy a été créée pour rechercher et développer, une personne au talent brute mais non développé qui, avec le bon encadrement, pourrait devenir un joueur capable de faire la différence.

C'est ainsi que Tchatchoua s'est vite retrouvé en direction de l'Australie, où s'affrontent les meilleurs des meilleurs. Trois académies de la NBA sont situées en Chine et une en Inde, au Mexique et au Sénégal.

Jonathan Tchamwa Tchatchoua, le spécimen physique de l'UNLV

Originaire de Douala au Cameroun, Tchatchoua - qui mesure 2.03 m - pèse 98 kg- a réussi à devenir l’un des deux premiers produits de l’académie à signer avec les écoles américaines. En mai dernier, il s’engagea pour UNLV, choisissant les Rebels plutôt que Gonzaga et St. John's. L’autre diplômé de l’académie, l’Argentin Francisco Caffaro, a signé avec Virginia.

Tchatchoua est l'un des cinq Africains figurant sur la liste de l'UNLV, et a déclaré que c'était l'une des principales raisons pour lesquelles il avait choisi les Rebels.

«Je me sens vraiment chez moi en ce moment», a-t-il déclaré.

L'entraîneur Marvin Menzies a déclaré qu'il pourrait voir Tchatchoua avoir un impact cette saison, qui débutera le 10 novembre contre Loyola Marymount au Centre Thomas & Mack.

"Je pense que c'est le genre de joueur qui va faire des actifs incorporels pour vous au début de sa carrière en raison de la force avec laquelle il joue, de son niveau d'énergie", a déclaré Menzies. «Plus il affinera ses compétences, plus il sera attrayant au prochain niveau. Pour le moment, je ne suis pas tout à fait sûr du temps de jeu exact qu'il aura. Cependant, il est difficile de le garder en dehors de la liste avec avec tout ce qu'il apporte à l'équipe. "

Titulaire d’un baccalauréat D, le jeune pivot de 98 kg est le seul camerounais a avoir passé par ce prestigieux centre de formation regroupant les meilleurs joueurs du monde non américains. A la fin de sa formation au Global Academy qui a débuté en février 2017, Jonathan Tchamwa, courtisé par de nombreuses universités, a fini par choisir l'UNLV en juin dernier. 

Jonathan Tchamwa Tchatchoua, le spécimen physique de l'UNLV

La transition n’a pas été facile mais a permis à Tchatchoua de se concentrer sur les raisons de son séjour en Australie.

«J'étais seul sans ma famille», a-t-il déclaré. «Mais j'ai rencontré de nouveaux amis. C'était vraiment différent. J'ai appris le basket quand j'étais là-bas. J'ai tout appris sur le jeu. Je ne savais rien au Cameroun. Je ne jouais que pendant un an avec mon école et moi-même. ”

Les entraîneurs de l'Académie n'ont jamais eu à pousser Tchatchoua, et lorsqu'ils sont arrivés sur les lieux à 7 heures du matin, il était déjà sur le terrain et travaillait sur son tir à 3 points ou sa manipulation de balles ou dans la salle de musculation pour essayer de devenir plus fort.

"Il est de loin le travailleur le plus dur que nous ayons eu dans le programme ici depuis deux ans", a déclaré Robbie McKinlay, entraîneur du développement des joueurs de l'académie. «Il a définitivement travaillé sur son jeu. Il était un peu brut et il est entré et a travaillé sur ses compétences. Il est passé d'un joueur de base à un joueur capable de jouer à trois positions. ”

Tchatchoua a également aidé d'autres membres de l'académie à améliorer leurs compétences.

«Il tient tout le monde pour responsable», a déclaré Ebersole. «C'est un aspect unique de Jonathan. Il est incroyablement autonome, mais il élève également le niveau de ses coéquipiers. Il s'assure de tirer le meilleur d'eux aussi. "

Menzies avait entendu parler de Tchatchoua et l'avait ensuite vu lors d'un événement sponsorisé par la NCAA lors du Final Four de cette année à San Antonio. Il était immédiatement intrigué, mais il savait qu'il devait faire preuve de diligence raisonnable dans les antécédents du joueur.

"Tous les jeunes ont commencé à être courtisés, et finalement nous avons débuté notre recrutement et l'avons intensifié", a déclaré Menzies. "Il nous a choisis et nous nous sentons très chanceux de l'avoir ajouté à la famille."

Avec les matchs des Rebels en pré-saison, les rôles sont toujours en cours de sélection, et c'est le cas de Tchatchoua, qui jouera probablement au poste d'ailier-fort mais qui pourrait jouer comme pivot si nécessaire.

Il est juste heureux d'avoir cette opportunité partout où il est invité à jouer.

«Je les aime», a déclaré Tchatchoua à propos de ses nouveaux coéquipiers. «Je suis avec eux depuis seulement deux mois, mais je me sens déjà comme une famille."

Jonathan Tchamwa Tchatchoua, le spécimen physique de l'UNLV

Tchatchoua a également aidé d'autres membres de l'académie à améliorer leurs compétences.

«Il tient tout le monde pour responsable», a déclaré Ebersole. «C'est un aspect unique de Jonathan. Il est incroyablement autonome, mais il élève également le niveau de ses coéquipiers. Il s'assure de tirer le meilleur d'eux aussi. "

Menzies avait entendu parler de Tchatchoua et l'avait ensuite vu lors d'un événement sponsorisé par la NCAA lors du Final Four de cette année à San Antonio. Il était immédiatement intrigué, mais il savait qu'il devait faire preuve de diligence raisonnable dans les antécédents du joueur.

Jonathan Tchamwa Tchatchoua, le spécimen physique de l'UNLV

"Tous les jeunes ont commencé à être courtisés, et finalement nous avons débuté notre recrutement et l'avons intensifié", a déclaré Menzies. "Il nous a choisis et nous nous sentons très chanceux de l'avoir ajouté à la famille."

Avec les matchs des Rebels en pré-saison, les rôles sont toujours en cours de sélection, et c'est le cas de Tchatchoua, qui jouera probablement au poste d'ailier-fort mais qui pourrait jouer comme pivot si nécessaire.

Il est juste heureux d'avoir cette opportunité partout où il est invité à jouer.

«Je les aime», a déclaré Tchatchoua à propos de ses nouveaux coéquipiers. «Je suis avec eux depuis seulement deux mois, mais je me sens déjà comme une famille."

Jonathan Tchamwa Tchatchoua, le spécimen physique de l'UNLV

Né à Douala  le 21 Avril 1999, Jonathan Tchamwa (19 ans, 2.03 m), a déjà pris part à une huitaine de tournois depuis son arrivée en Australie tels que :

- South East Australia Basketball League (SEABL)

- Bwb global 2017 (New Orleans)

- NBA academy games 2017 (Canberra)

- Adidas Nation 2017 (Houston)

- Canberra Classics 2018 (Canberra)

- National Australian Championships U20 2018 (Sydney -Gosford)

- NCAA Next Generation Tournament  2018 (SAN Antonio) 

- Scrimmage against team USA U18 and U17

Retour à l'accueil