Joel Embiid a dominé Bismack Biyombo et les Hornets en s'offrant un double-double (27 points et 14 rebonds en 37 minutes).

Joel Embiid a dominé Bismack Biyombo et les Hornets en s'offrant un double-double (27 points et 14 rebonds en 37 minutes).

Milwaukee a conservé son invincibilité (6v-0d) en corrigeant le Magic (113-91), tandis que Cleveland a encore dérapé (0v-6d) à domicile contre Indiana (107-119).

Après avoir montré la veille qu'ils pouvaient gagner en faisant tourner leur effectif, les Bucks ont fait encore plus fort samedi contre Orlando : se promener (113-91) sans leur «franchise player», Giannis Antetokoumpo, touché à la tête et laissé au repos, par précaution, durant la quasi-totalité de la deuxième mi-temps. En son absence, Khris Middleton (18 points) et Malcom Brogdon (16 points) ont pris le relais, mais les locaux avaient déjà fait la différence à la pause (+14). Les voilà à six victoires en six matches, à un succès à peine du début de saison-record des Bucks de Kareem-Abdul-Jabbar en 1971...

Les 76ers, eux, sont invaincus... à domicile. Battus lors de leurs trois déplacements, ils ont obtenu une troisième victoire en trois matches sur leur parquet, samedi face à Charlotte (105-103), grâce à Joel Embiid (27 points, 14 rebonds) et au shoot décisif de Robert Covington en fin de rencontre.

Les résultats de la nuit

A l'inverse, tout au fond du tableau, Cleveland continue de s'enfoncer : face aux Pacers, qu'ils avaient éliminés au premier tour des play-offs l'an passé, les Cavs ont concédé un nouveau revers. Victor Oladipo, qui assure «avoir regardé le Game 7 de cette série 75 fois cet été», a tenu son statut en passant 24 points à ses anciens bourreaux, bien aidé par Bojan Bogdanovic (25 points à 10/14). Sans Kevin Love, touché au pied et absent la nuit passée, les champions 2016 risquent de ne pas beaucoup gagner cette saison...

Une nuit à oublier pour Phoenix et Atlanta
Les Cavs ne seront pas tout seuls dans leur galère : Phoenix a ainsi déjà concédé son quatrième revers de la saison contre Memphis (117-96), malgré le gros match du rookie DeAndre Ayton (24 points, 8 rebonds), et Atlanta a subi un gros trou d'air contre Chicago (97-85), affichant une adresse famélique de 32% aux tirs. Enfin, Portland, candidat aux play-offs à l'Ouest, n'a pas réussi à surprendre Miami (120-111) : Damian Lillard a encore pris feu (42 points), mais il était bien trop seul.

Retour à l'accueil