Le capitaine de Nanterre a été le grand artisan de cette victoire. Présent des deux côtés du terrain, l’international tricolote d'origine malienne termine avec 23 points (dont 12 dans le 3e acte au moment où Dijon sonnait la révolte), 9 rebonds et 5 passes. Il confirme son incroyable début de saison.

Le capitaine de Nanterre a été le grand artisan de cette victoire. Présent des deux côtés du terrain, l’international tricolote d'origine malienne termine avec 23 points (dont 12 dans le 3e acte au moment où Dijon sonnait la révolte), 9 rebonds et 5 passes. Il confirme son incroyable début de saison.

Sur courant alternatif depuis le début de la saison, le club des Hauts-de-Seine a dominé (77-73) Dijon, coleader invaincu jusque-là, à l’occasion de la 5e journée. Malgré une belle frayeur en fin de match, Nanterre a tenu. Et, au terme d’un intense et électrique duel, a décroché un succès de prestige, ce samedi soir, face à Dijon (77-73) lors de la 5e journée de Jeep Elite. Les deux joueurs africains de Dijon, le nigérian Obi Emegano (10 points et 4 rebonds) et le sénégalais Abdoulaye Loum (12 minutes) n'ont pas réussi à déjouer l'équipe de Nanterre. 

23 points à 7/12 au tir, 9 rebonds et 5 passes pour 28 d'évaluation en 38 minutes pour le français d'origine malienne, Lahaou Konate (1,96m, 26 ans) dans la victoire de Nanterre sur le co-leader invaincu de ce début de saison, la JDA Dijon, 77-73. Et le travail défensif n’est pas compris dans ces chiffres.

Il est peu dire que le Nanterrien effectue un mois d’octobre en boulet de canon. C’est bien simple: son évaluation moyenne est actuellement de 21,8. Plus encore que sa moyenne de points (17,0) c’est celle au rebond qui est très spectaculaire (7,8) pour un shooting guard.

Points, rebonds, passes (3,5), interceptions (1,5), contres (0,3) et bien sûr évaluation : c’est bien simple, Lahaou Konate bat pour l’instant tous ses records en carrière en Jeep Elite/Pro A.

Retour à l'accueil