Giannis Antetokounmpo remporte son duel face à Joel Embiid

L'un des chocs de la nuit réservait un affrontement entre les Milwaukee Bucks et les Philadelphia Sixers. Giannis Antetokounmpo (triple-double) a porté les siens face à Joel Embiid (123-108). 

Le match : Milwaukee domine Philadelphie et reste invaincu

Un des chocs de la nuit de mercredi à jeudi en NBA réservait une opposition entre les Milwaukee Bucks, invaincus en trois matches, et les Philadelphia Sixers, plutôt décevants et irréguliers en quatres sorties (2v-2d). La rencontre a tenu toutes ses promesses et il a fallu un Giannis Antetokounmpo en mode MVP pour éteindre Philly. Alors que Joel Embiid (30 pts à 9/24, 19 rbds, 6 pds) et Ben Simmons (14 pts à 6/15, 13 rbds, 11 pds) ont crevé l'écran, permettant notamment aux visiteurs de mener largement à l'issue du premier quart (34-22), Antetokounmpo s'est fendu d'un énorme triple-double (32 pts à 12/24, 18 rbds, 10 pds, 2 int, 3 ctrs) afin de relancer son équipe.

Bien suppléé par Khris Middleton (25 pts à 6/18), Eric Bledsoe (18 pts à 6/18, 8 rbds) et Brook Lopez (21 pts à 7/13), le Grec a ainsi permis aux siens de renverser le match dans le deuxième quart (49-30) afin de prendre les commandes (71-64 à la pause). Philadelphie ne s'est jamais remis de ce retournement de situation et a constamment bataillé pour réduire l'écart, en vain. Les Bucks (4v-0d) restent dans le rythme imprimé par les Toronto Raptors (5v-0d) tandis que Philadelphie bascule dans le négatif (2v-3d).

Le joueur : Zach LaVine (Chicago)
Les Charlottes Hornets ont fait une bien mauvaise opération en allant s'incliner à Chicago, qui n'avait pas gagné le moindre match depuis le début de saison (112-110). Les Bulls doivent leur succès à Zach LaVine (32 pts à 10/22), qui a validé la victoire des siens sur la ligne des lancers francs. Un soulagement pour le meneur qui avait auparavant manqué un tir pour prendre l'avantage. Il s'est rattrapé dans la foulée en provoquant une perte de balle des Hornets sur remise en jeu avant d'obtenir ses deux lancers.

53,1 %
Les Indiana Pacers n'ont eu aucun mal à dominer les San Antonio Spurs à l'At & T Center. Victore Oladipo (21 pts) et les siens se sont reposés sur un excellent 17/32 à trois points (53,1 %). En face, San Antonio a été limité à un petit 6/19 (31,6 %) dans l'exercice.

La série : Cleveland toujours muet
Les Cleveland Cavaliers avaient demandé du respect de la part du reste de la Ligue à travers la voix de Tristan Thompson. Le pivot des Cavs estimait avant le début de la saison régulière que son équipe restait compétitive malgré le départ de LeBron James. Les résultats de la franchise de l'Ohio contredisent pour l'instant les propos de Thompson puisque Cleveland a concédé une quatrième défaite en autant de matches. Mercredi, les hommes de Tyronn Lue ont cédé contre Brooklyn (86-102). De quoi inquiéter Kevin Love, qui a avoué qu'il pensait son équipe capable de mieux jouer. Si la question du tanking ne se pose pas encore, il faudra réagir face aux Detroit Pistons dès jeudi. Pas simple quand on sait que l'équipe du Michigan n'a pas perdu en trois matches.

45
Les New York Knicks ont encaissé 45 points (pour 20 marqués) dans le seul troisième quart de leur match perdu à Miami (110-87). Hassan Whiteside a terminé meilleur marqueur du match (22 pts à 8/14, 14 rbds).

Et aussi...
Les Atlanta Hawks ont fait la différence dans le dernier quart - remporté 31-17-, à domicile, face aux Dallas Mavericks (victoire 111-104). Les 21 points (à 7/18) et 9 rebonds de Luka Doncic n'ont pas été suffisants pour les Texans. Le Slovène a néanmoins laissé une meilleure impression que son homologue rookie Trae Young (17 pts à 3/12). Le meneur s'est tout de même racheté en inscrivant 12 points dans le dernier quart. Kent Bazemore (32 pts à 12/22, 7 pds) avait auparavant monté la voix pour les Hawks... Pour la troisième fois depuis le début de saison seulement, un match s'est achevé sans qu'aucune des deux équipes engagées ne parvienne à atteindre la barre symbolique des 100 points. Les Sacramento Kings se sont imposés face aux Memphis Grizzlies (97-92) en dominant leur adversaire aux rebonds (57-49). Buddy Hield (23 pts à 10/20, 7 rbds) a terminé meilleur marqueur de la franchise californienne. Mike Conley (27 pts à 10/22, 6 rbds, 5 pds) a été un peu trop seul pour les visiteurs.

Retour à l'accueil