Evelyn Akhator vise un back-to-back en Afrobasket et les JO de Tokyo 2020 avec le Nigéria

Evelyn Akhator, joueuse du club turc de Besiktas Istanbul, la vedette du basketball féminin nigérian à la Coupe du Monde FIBA ​​2018, organisée en Espagne, vient de dévoiler ses prochains objectifs avec le Nigéria : remporter l'AfroBasket 2019 pour la deuxième fois consécutive ... puis se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Le produit de l'Université du Kentucky a été nommé l'une des joueuses les plus remarquables du tournoi, enregistrant plus de doubles doubles en points et en rebonds que toute autre joueuse du tournoi pour sa première compétition majeure sur le plan mondial.

Avant le voyage en Espagne, le Nigeria n'avait jamais gagné un match de Coupe du Monde de FIBA, mais avait battu la Turquie, l'Argentine et la Grèce avant de perdre face aux Etats-Unis, vainqueur du tournoi, en quarts de finale.

L’ancienne joueuse des Dallas Wings (3ème choix de la draft WNBA en 2017) a déclaré que l’équipe avait toutes les raisons d’être fière de ses efforts, après avoir battu le record de performance pour une équipe africaine, mais elle insiste sur le fait qu’elle a encore soif de gagner.

Akhator a déclaré à KweséESPN: "Nous avons beaucoup d'histoire. C'est quelque chose dont nous devrions être fiers, gardons la tête haute.

"Nous espérons et prions pour que nous puissions améliorer cela aux prochains Jeux olympiques (en 2020 à Tokyo) et créer plus d'histoire. Tout comme lors de la Coupe du Monde FIBA, les Nigérianes n'ont jamais gagné un match aux Jeux olympiques.

"Notre objectif immédiat, cependant, est de remporter deux victoires consécutives à l'AfroBasket l'année prochaine. Nous n'oublierons jamais ce sentiment de la Coupe du Monde, mais cela fait désormais partie de l'histoire."

Evelyn Akhator a été repêchée en 3e position du classement général de la draft WNBA par les Dallas Wings en 2017, mais elle joue maintenant pour Besiktas Istanbul en Turquie. Tim Heitman / NBAE via Getty Images

Evelyn Akhator a été repêchée en 3e position du classement général de la draft WNBA par les Dallas Wings en 2017, mais elle joue maintenant pour Besiktas Istanbul en Turquie. Tim Heitman / NBAE via Getty Images

Elle reconnaît que ces objectifs louables méritent d’être beaucoup améliorés: "Nous sommes conscientes que notre jeu a connu des ratés; nous avons commis des erreurs.

"Le plan est de travailler sur les erreurs, de corriger les erreurs et de revenir plus fortes l'année prochaine. Quelle que soit la qualité de l'équipe, il y a toujours des choses à corriger, et c'est la même chose avec notre groupe.

"L’un de nos principaux points faibles, c’est que nous avons tendance à abandonner au quatrième quart-temps. Lorsque nous sommes à la traîne, nous avons tendance à abandonner. C’est ce qui nous a affectés contre les États-Unis; nous nous sommes battus dur au premier quart-temps, mais nous avons abandonné quand les choses tournaient mal dans la seconde moitié du match. "

Ce manque de concentration s'est répété tout au long du tournoi. À la fin du troisième quart, elles ont perdu 11 points à la fin du premier quart, marquant 11 points à la fin de la première rencontre contre l'Australie lors du premier match, mais elles ont perdu de 18 points.

Et même lors des matchs victorieux contre la Turquie, l'Argentine et la Grèce, les D'Tigress se sont tout de même retrouvé parmi les équipes ayant le pire bilan du quatrième quart.

Mais au-delà de ça, l’équipe a été défaite par l’incapacité de maîtriser un aspect fondamental du jeu, à savoir les lancers francs.

"Une des choses qui nous a tués, c'est les lancers francs. Cela nous a touchés tout au long du tournoi et est également responsable de notre défaite face aux Canadiennes [dans les matchs de classement]", a déclaré Akhator. Les chiffres ont corroboré ses aveux.

Les D'Tigress ont eu leurs meilleurs moments contre la Turquie, où elles ont réalisé 85,2% de réussite aux lancers francs. En dehors de ce match, elles ont oscillé autour de 62% et n'ont en fait gagné que 40% contre les États-Unis et seulement 60% contre le Canada.

La jeune talentueuse de Virginia, Felicia Aiyeotan (2.06 m), offre une perspective formidable au Nigéria dans un avenir proche. Andy Mead / YCJ / Icon Sportswire via Getty Images

Elles étaient également la plus petite équipe du tournoi en termes de taille au tournoi et Akhator a insisté sur le fait que cela affectait leur jeu: "Nous étions la plus petite équipe en lice à la Coupe du Monde, même si nous avons fait le bruit le plus fort.

"Je suis fier de l'équipe et de ses réalisations, mais nous espérons avoir de plus grandes joueuses à l'avenir, afin de pouvoir mieux rivaliser."

C'est tout à fait garanti, avec Felicia Aiyeotan, née à Lagos, un phénomène de 2.06 m, actuellement junior chez Virginia Cavaliers dans la NCAA, et Olamide Christina Aborowa (22 ans, 1.98 m), recruté par les Texas Longhorns. Les deux joueuses seront des renforts considérables pour les D'Tigress du Nigéria.

Akhator, qui joue actuellement pour le club turc de Besiktas, a conclu en affirmant sa détermination à continuer à travailler dur: "Vous pouvez être sûr que nous garderons la tête haute et continuerons à travailler dur pour nous améliorer; on ne va pas se détendre."

La jeune talentueuse de Virginia, Felicia Aiyeotan (2.06 m), offre une perspective formidable au Nigéria dans un avenir proche. Andy Mead / YCJ / Icon Sportswire via Getty Images

La jeune talentueuse de Virginia, Felicia Aiyeotan (2.06 m), offre une perspective formidable au Nigéria dans un avenir proche. Andy Mead / YCJ / Icon Sportswire via Getty Images

Elles étaient également la plus petite équipe du tournoi en termes de taille et Akhator a insisté sur le fait que cela affectait leur jeu: "Nous étions la plus petite équipe en lice à la Coupe du Monde, même si nous avons fait le bruit le plus fort.

"Je suis fier de l'équipe et de ses réalisations, mais nous espérons avoir de plus grandes joueuses à l'avenir, afin de pouvoir mieux rivaliser."

C'est tout à fait garanti, avec Felicia Aiyeotan, née à Lagos, un phénomène de 2.06 m, actuellement junior chez Virginia Cavaliers dans la NCAA, et Olamide Christina Aborowa (22 ans, 1.98 m), recruté par les Texas Longhorns. Les deux joueuses seront des renforts considérables pour les D'Tigress du Nigéria.

Akhator, qui joue actuellement pour le club turc de Besiktas, a conclu en affirmant sa détermination à continuer à travailler dur: "Vous pouvez être sûr que nous garderons la tête haute et continuerons à travailler dur pour nous améliorer; on ne va pas se détendre."

Evelyn Akhator vise un back-to-back en Afrobasket et les JO de Tokyo 2020 avec le Nigéria
Evelyn Akhator vise un back-to-back en Afrobasket et les JO de Tokyo 2020 avec le Nigéria
Evelyn Akhator vise un back-to-back en Afrobasket et les JO de Tokyo 2020 avec le Nigéria
Evelyn Akhator vise un back-to-back en Afrobasket et les JO de Tokyo 2020 avec le Nigéria
Evelyn Akhator vise un back-to-back en Afrobasket et les JO de Tokyo 2020 avec le Nigéria
Evelyn Akhator vise un back-to-back en Afrobasket et les JO de Tokyo 2020 avec le Nigéria
Evelyn Akhator vise un back-to-back en Afrobasket et les JO de Tokyo 2020 avec le Nigéria
Evelyn Akhator vise un back-to-back en Afrobasket et les JO de Tokyo 2020 avec le Nigéria
Retour à l'accueil