Liz Cambage : «Ça été difficile dès l'entame, parce que le Nigéria a une équipe solide»

TENERIFE (FIBA Women's Basketball World Cup 2018) - Liz Cambage n'a pas perdu beaucoup de temps pour réaffirmer son statut de superstar planétaire : elle a inscrit 34 points lors de son premier match de la Coupe du Monde féminine FIBA 2018.

L'intérieure des Dallas Wings a été d'entrée de jeu en feu pour les Opals, finissant la rencontre avec également 12 rebonds pour réussir un premier double-double dans la victoire 86-68 contre le Nigeria - avec 4 contres au passage.

"Je n'y prête pas vraiment attention [à mon total de points], j'essaie juste de faire mon job du mieux possible," dit Cambage à FIBA.basketball, après avoir frôlé son record de 37 points avec le maillot des Opals aux JO de Rio.

"Vous savez, nous devons nous habituer à ces paniers, ils sont neufs, donc ils rebondissent beaucoup, mais cela s'arragera au fur et à mesure du tournoi."

Même ses adversaires ont dû reconnaître la superiorité de Cambage, la star du Nigeria Evelyn Aktahor (21 points, 5 rebonds et 2 contres pour 21 d'évaluation) l'admettant sans honte.

🇳🇬 "Nous nous sommes battues mais nous avons juste abandonné un peu dans les 5 dernières minutes du jeu. Nous nous sommes tiré une balle dans le pied. Liz Cambage est un monstre - elle est vraiment une bête. Dans l'ensemble, nous avons juste besoin d'apprendre et de revenir très fort pour le prochain match de la Coupe du Monde contre la Turquie. " - Evelyn Akhator (21 points à 7/13 au tir, 5 rebonds et 2 contres pour 21 d'évaluation).

L'Australie tentera de faire passer son bilan à 2-0 après son prochain match, contre l'Argentine. Si Cambage a semblé inarrêtable, il lui reste toutefois encore quelques ajustements à faire.

"Cela a été difficile dès l'entame du match, mais nous sommes restées solidaires, parce que le Nigeria a une équipe solide. Nous sommes satisfaites de ce succès," ajoute la joueuse de 27 ans.

"Cela n'a pas été parfait et il y a beaucoup de choses que nous devons améliorer. Nous avons notamment perdu trop de ballons et nous leur avons laissé trop de rebonds offensifs."

Retour à l'accueil