Les États-Unis dominent la Belgique et se qualifient pour la finale

Victorieuses des Françaises en quart la veille, les incroyables Belges s’inclinent en demi-finale de Coupe du monde face aux États-Unis (77-93), au terme d’un match disputé. Archi-favorites, les Américaines filent en finale. Elles affronteront l'Australie, qui de son côté a sorti le pays hôte, l'Espagne (66-72).

Pour beaucoup, ce sera le coup de cœur de cette Coupe du monde féminine à Tenerife. Étincelantes du début à la fin, les Belges ont livré une excellente copie dans ce Mondial, qu’elles disputaient pour la première fois de leur histoire. Victorieuses des Françaises vendredi en quart de finale, les coéquipières de l’ex-Mondevillaise Julie Vanloo ont chuté aux portes de la finale samedi. Mais pas contre n’importe qui.

Face aux Américaines, archi-favorites de la compétition, la Belgique a une nouvelle fois imposé son rythme et son jeu parfaitement calibré. Quitte à faire douter les coéquipières de Diana Taurasi, menées à la fin du premier quart-temps (26-31), et seulement en avance d’un tout petit point à la pause (39-40). La faute à une Emma Meesseman incroyable de réussite à l’extérieur, et à un collectif parfaitement rodé.

Derrière, comme d’habitude, les États-Unis ont bien évidemment fait le job. La force de l’expérience, qui devrait fonctionner jusqu’à la finale, qu’elles disputeront dimanche (21 h, heure française) face à l’Australie, sortie victorieuse de sa demi-finale face à l'Espagne (66-72) au terme d'un match fou. Une chose est sûre en tout cas : on n’oubliera pas ce vent de fraîcheur belge, ressenti dès l’Euro l’an dernier, et qui ne semble définitivement pas prêt de s’arrêter…

BELGIQUE - ETATS-UNIS : 77-93

(26-21 ; 13-19 ; 18-33 ; 20-20)

BELGIQUE. K. Mestdagh 12, Delaere 6, Bende Belobi, Carpréaux 4, Meesseman 23, Wauters 1, Linskens 10, H. Mestdagh 3, Nauwalaers, Vanloo 8, Raman 2, Allemand 8.

USA. Loyd 8, Plum, Bird 3, Clarendon, Tuck, Wilson, Stewart 20, Delle Donne 9, Taurasi 26, Ogwumike 3, Charles 8, Griner 16.

Retour à l'accueil