#FIBAWWC18 : Les D'Tigress du Nigéria s'attaquent au Mont Everest !

En route pour Tenerife : Après l'Australie, la Turquie, l'Argentine et la Grèce, les D'Tigress du Nigéria vont s'attaquer au Mont Everest (États-Unis) ce vendredi à 12h30. 

Inutile de vous rappeler la taille du prochain adversaire de nos D'Tigress, ni de dire combien la montagne est haute, mais une chose est certaine, les Américaines n'ont plus perdu un match de basket-ball depuis 12 ans, c'est à dire depuis leur défaite de 2006 face à la Russie. Cette année là, la légendaire Diana Taurasi était dans le groupe Team USA et digère encore très mal aujourd'hui cette défaite qui entache sa carrière tout aussi légendaire. 

Après avoir décroché leur ticket pour les quarts de finale, quelque chose qui faisait parti de leur objectif, puisqu'elles ont martelé depuis plusieurs mois, qu'elles viendraient à Tenerife dans le seul objectif de remporter une médaille d'or, sachant très bien que la Team USA est un abonné incontesté de la plus haute marche du podium, les D'Tigress veulent poursuivre leur aventure déjà historique. Cette mentalité de guerrière qui force à la fois l'admiration et le respect, peu de sportifs l'ont, et ça explique en quelque sorte pourquoi cette équipe n'a peur de rien.

A titre de rappel, avant cette Coupe du Monde féminine 2018, tous les experts de FIBA voyaient les D'Tigress du Nigéria et les Lionnes du Sénégal à la queue. Nous les avons lu tous les jours, personne n'a cru que le Nigéria et le Sénégal seraient au second tour. 

La réponse ? Vous le savez déjà. Le Sénégal a disputé les barrages et s'est bataillé farouchement face à l'Espagne, pays hôte et championne d'Europe en titre. Au delà du bilan des Lionnes, cette équipe a affiché une progression considérable, battant pour la première fois de son histoire une équipe européenne après avoir bousculé les américaines pendant trois quarts temps. 

Revenons aux D'Tigress du Nigéria, qui à notre avis peut battre n'importe quelle équipe européenne de cette Coupe du Monde féminine de FIBA, nous disons bien, n'importe quelle équipe européenne. Les États-Unis sont à notre avis la marche de trop, même si elle ne semble pas insurmontable cette année. 

Oui, vous nous direz mais la défaite face à l'Australie ? Tous les spécialistes du ballon orange peuvent vous dire qui sont les Opales dans l'histoire du basket féminin. L'Australie est l'équipe qui a le plus donné du fil à retordre aux Américaines pendant ces 12 dernières années. Mais aujourd'hui, le temps a changé, certe, la légendaire Lauren Jackson et Penny Taylor ne sont plus là, mais l'équipe possède "un monstre, une bête" pour reprendre les mots de notre talentueuse Evelyn Akhator, en la personne de Liz Cambage, capable de battre tout le monde à elle seule tellement qu'il n'existe aucun adversaire de sa pointure.

#FIBAWWC18 : Les D'Tigress du Nigéria s'attaquent au Mont Everest !

Justement, c'est sur elle que le Nigéria s'est buté dès l'entrée, et personne n'a encore réussi à limiter cette joueuse stratosphérique et ultra polyvalente du haut de ses 2.03 m.

Donc, la défaite du Nigéria face à l'Australie n'explique pas tout. Nous sommes sûrs que si les deux équipes devraient se croiser à nouveau, les Nigérianes montreront un visage totalement différent. 

Après avoir battu consécutivement la Turquie, l'Argentine et la Grèce, les D'Tigress ont prouvé clairement qu'elles ne sont pas en quarts de finale par hasard, certe la marche est très haute pour nous spécialistes et amoureux du basketball, mais dire aujourd'hui que ce match couperet sera une promenade de santé pour la Team USA, c'est minimiser l'âme et le talent de ces nigérianes. On aurait sans doute aimé avoir un autre pays européen à la place des États-Unis en quarts de finale, mais vous savez quoi ? Le rêve de ces nigérianes est de remporter l'or, donc elles sont conscientes que pour y arriver, il faut être prêt à battre tout le monde y compris les États-Unis. 

Nous leur souhaitons de tout coeur d'y parvenir ce vendredi pour rendre fou le monde du basketball, car ce serait tout simplement un cataclysme. 

Pour nous, peu importe ce qui va arriver demain à Santiago Martin de San Cristobal de la Laguna, nous serons de nouveau très fiers de leur incroyable parcours et de celui des Lionnes du Sénégal. 

Aucune équipe nationale africaine de basket-ball (masculine et féminine) n'avait jusque-là atteint les quarts de finale d'une Coupe du Monde de FIBA, c'est désormais du passé, car les D'Tigress l'ont fait mercredi dernier en écrivant une nouvelle page de l'histoire du basket Africain. 

Rendez vous demain à 12h30, heure locale pour ce match tant attendu entre les deux grandes nations de basket au monde en terme de potentiel.

Une analyse de Cyrille NGARIO 
Directeur de publication de News Basket Beafrika et spécialiste du basket Africain à l'international.

Pour tout savoir sur cette Coupe du Monde féminine de FIBA 2018, rendez-vous sur notre site web : www.newsbasket-beafrika.com
Média accrédité par la NBA, WNBA, NCAA,  l'Euroleague et FIBA.

#FIBAWWC #DTIGRESS #Nigeria #NBFF #Lionnes #SÉNÉGAL #FSBB

Retour à l'accueil