FIBAWWC 2018: Les Opales se rendent à Tenerife avec une Nigériane

Les Opales, comme on les appelle avec amour, se dirigent vers Tenerife comme l’une des équipes de basketball féminin les plus médaillées de l’histoire. Les finalistes de la Coupe d'Asie 2017 sont l'équipe la mieux classée du groupe B (4ème au monde) et seule championne du monde et vice-championne olympique, derrière les Etats-Unis (N°1), l'Espagne (2) et la France (3).

Les Opales se sont qualifiées pour la Coupe du monde en terminant deuxième de la Coupe d’Asie 2017 remportée par le Japon. L’Australie a dominé l’ensemble du tournoi sur le plan offensif et défensif alors qu’elle surpassait toutes les équipes rencontrées: la Corée du Sud, les Philippines et le futur champion le Japon lors de la phase de groupe, avant de s'incliner de justesse en finale sur le score de 74-73 contre les mêmes Japonaises dans ce qui était une revanche de leur dernier match de la phase de groupe remporté par les Australiennes 83-74.

Les opales sont entraînées par Sandy Brondello, une femme qui a une grande expérience du basketball. Brondello a connu une belle carrière de joueuse qui a duré 12 ans au cours desquels elle a passé cinq ans dans la WNBA.

Elle a joué pour le Detroit Shock (maintenant Dallas Wings) et le Miami Sol (Seattle Storm) remportant deux titres de champion de la WNBA. Les 41% de réussite à 3-points de Brondello sont classés au quatrième rang de l'histoire de la WNBA.

Agée de 50 ans, elle est entraîneure depuis 13 ans et est actuellement l’entraîneure-chef du Phoenix Mercury dans la WNBA. Elle a mené le Mercury à son troisième titre de la WNBA en 2014 avant d'être nommée entraîneur-chef des opales en 2017.

L'entraîneur Brondello a nommé une solide équipe de 12 joueurs pour la Coupe du monde, dont cinq dames qui jouent dans la WNBA, mais aucun nom ne dépasse de loin Liz Cambage, son pivot de 27 ans, mesurant 2.03 m.

Le pivot des Dallas Wings, âgé de 27 ans, a aidé les Opales à terminer à la troisième place de la Coupe du Monde 2014 en Turquie et a été la meilleure marqueuse des Jeux Olympiques de 2016 à Rio (23,5 points par match).

Cambage a terminé la saison 2018 de la WNBA avec les Wings de Dallas avec une moyenne de 23 points, 9,7 rebonds et 1,7 blocs par match, suivi de 22 points, 12 rebonds, 6 passes décisives et 3 blocs dans son seul match éliminatoire de la WNBA à Phoenix Mercury (entraînée par son entraîneur de l’équipe nationale, Brondello) au premier tour.

Elle a montré toute sa classe quand elle a marqué 53 points, le record absolu de la WNBA pour le plus grand nombre de points d’une joueuse dans un match, lors d'une victoire de son équipe (104-87) contre le New York Liberty le 17 juillet.

La présence d'Eziyoda Magbegor sur la liste des Opales en vue de la Coupe du monde mérite d'être soulignée. Magbegor est une jeune joueuse de 19 ans, née de parents nigérians.

Les Opales se dirigent vers la Coupe du Monde avec beaucoup d’histoire, de classe et de confiance. Elles ont remporté la Coupe du monde 2006 au Brésil et ont terminé troisièmes à trois reprises (1998, 2002, 2014). Elles ont également remporté trois médailles d’argent et deux de bronze aux Jeux olympiques.

À l'exception de quelque chose d'extraordinaire qui se passe à Tenerife, les Australiennes devraient dominer le groupe B devant la Turquie, l'Argentine et le Nigeria.

Écrit par Ayotunde Onabolu

Retour à l'accueil