Ezinne Kalu, meneur americano-nigériane

Ezinne Kalu, meneur americano-nigériane

La meneuse des D'Tigress, Ezinne Kalu (26 ans, 1.73 m), a réalisé une performance électrisante dimanche en menant l'équipe nationale Nigériane à une victoire (75-71) contre l'équipe masculine des Raptors Basketball au National Stadium Surulere de Lagos, en match amical de préparation pour la Coupe du Monde féminine 2018, qui se déroulera à Tenerife du 22 au 30 septembre. 

Les D'Tigress, qui n’ont pas pu faire face à la situation physique de leurs adversaires masculins en première mi-temps, ont connu un retard de 5-14 au premier quart, mais elles ont réduit le déficit à la pause 26-32.

Elles sont revenus complètement dans le match au retour des vestiaires, sous l'impulsion de Kalu, plus décisive et plus agressive qu’en première période.

À 3 minutes de la fin, les D'Tigress avaient creuser un écart de 8 points qui semble insurmontable pour les Raptors.

La défense est la meilleure partie de mon jeu. Je l'aime, et c'est comme ça que vient mon infraction. Quand je commence à avoir envie de défendre, tout de suite, je me sens mieux. J'aime aider mes amies en défense et c'est la meilleure partie du jeu », a expliqué Kalu.

Ezinne Kalu (Nigéria) : «Mes attentes sont la médaille d’or»

Kalu a déclaré à ACLSports qu'elles devaient prouver que le public avait tort en battant leurs adversaires masculins.

«C'était très intense et nous sommes sortis concentrées. Nous voulions gagner si fort et c'est ce qui nous a fait perdre notre concentration. Beaucoup de gens pensaient que nous ne pouvions pas battre les gars parce qu'ils étaient si forts et si grands. Je suis presque certain que nous avons prouvé que tout le monde avait tort aujourd'hui.

«Nous avons essayé d'utiliser notre vitesse et autant de force que possible. Nous avons tellement de filles sur le banc que nous avons dû jouer dur car nous avons de nouveaux qui entrent en jeu. Notre entraîneur a dit que nous devions aller et pousser aussi fort que possible et ne pas nous soucier de la fatigue car nos coéquipières viendraient nous aider.

Kalu pense que jouer contre ses homologues masculins aidera l’équipe à jouer dur contre ses adversaires en Espagne.

«Jusqu'à présent, c'est le match le plus difficile que nous avons joué. Le match amical nous aidera à entrer dans la coupe du monde pour jouer dur et intensément, à nous faire confiance, à faire tout ce que nous pouvons, à jouer fort et à espérer que tout ira pour le mieux.

«Mes attentes sont la médaille d’or», at-elle conclu.

Lorsque le Nigéria a décroché son troisième titre continental au FIBA Women's Afrobasket 2017, il n'y a pas que la MVP Evelyn Aktahor qui s'est illustrée. L'énergie contagieuse, l'intensité et le jeu de Kalu expliquent aussi en grande partie ce triomphe. Avec elle, l'Afrique détient un talent de plus à suivre de près à Tenerife. La native de Newark (New Jersey) ne passera à coup sûr pas inaperçue, tant elle déborde de combativité et de fierté. Attendez-vous à ce qu'elle conduise le Nigeria vers quelques surprises dans les Îles Canaries.

Logées dans le groupe B, les D'Tigress affronteront l'Australie, la Turquie et l'Argentine.

Entraîneur-chef des D'Tigress, Otis Hughley

Entraîneur-chef des D'Tigress, Otis Hughley

Après le match, l'entraîneur-chef des D'Tigress, Otis Hughley, était fier de la performance de son équipe.

«Les filles ont joué dur contre les garçons qui étaient grands de taille, athlétiques et cela nous aidera à jouer contre des personnes grandes, fortes et plus rapides. Ils ont deux jeunes gars et nous avons pu utiliser notre expérience pour nous positionner. Je pense qu'elles étaient prêtes pour le défi physique des garçons. Je n'ai pas été surpris mais heureux à ce sujet. Nous continuons à nous améliorer, nous devons filmer et corriger nos erreurs.

La Coupe du Monde féminine de FIBA 2018 commence le 22 septembre à Tenerife, en Espagne.

Retour à l'accueil