Romain Sato a suivi un programme d'entraînement rigoureux à Houston, dans lequel il combine le travail dans la salle de gym et la piste.

Romain Sato a suivi un programme d'entraînement rigoureux à Houston, dans lequel il combine le travail dans la salle de gym et la piste.

Romain Sato veut faire son retour en compétition et il intéresse déjà plusieurs équipes dont Iberostar Tenerife en Liga Endesa (ACB).

Romain Sato était un joueur clé de Valencia Basket, champion d'Espagne en 2017, mais un problème familial l'a ensuite empêché de jouer la saison dernière. Maintenant, le joueur africain le plus titré d'Europe est de retour. Il n'avait pas officiellement pris sa retraite et avait déjà tenté de retourner sur le parquet à la fin de la saison dernière, mais en raison de l'expiration de son passeport centrafricain, cela n'était pas possible. 

Maintenant que son passeport est déjà renouvelé par son pays la République Centrafricaine, il veut rejoindre la pré-saison d'une équipe. L'équipe de Valencia Basket et plusieurs autres ont reçu la nouvelle indiquant que Sato est disponible.

Sato a aujourd'hui 37 ans, mais il n'a pas cessé de s'entraîner ces derniers mois aux États-Unis et il se sent fort pour aider n'importe quelle équipe européenne ambitieuse. Les équipes en compétition européenne qui joue deux matches par semaine sont la destination souhaitée par l'ancien MVP de la série A et meilleur ailier de la Liga Endesa (ACB). Peut-être que ce n'est pas pour jouer 20 minutes, mais pour aider à chaque match en ayant un rôle en sortie de banc. Reconnu pour son professionnalisme, ses qualités physiques hors du commun et son éthique de travail acharné, Sato reste et demeure l'un des joueurs les plus titrés du circuit européen. 

Pour mieux comprendre la situation de romain sato depuis le début 

Romain Sato est de retour ... et cherche une équipe. L'ailier centrafricain veut jouer à nouveau au premier niveau cette saison et veut le faire en Europe. De préférence dans la ligue Endesa. C’est l’information à laquelle ce journal a eu accès depuis mi juillet, après avoir mis en place l’été dernier la parenthèse obligatoire dans sa carrière en temps opportun . La cause était une situation familiale délicate qui exigeait sa présence aux États-Unis beaucoup plus longtemps que prévu au départ.

 Sato avait alors une offre ferme de renouvellement de Valencia Basket , qui a attendu patiemment qu'il puisse répondre. Réponse qui aurait été affirmative à cent pour cent sans cette condition familiale. Heureusement, ce problème a été résolu plus tard, bien qu’il soit déjà trop tard pour s’intégrer aux plans de l’entité taronja.

Quelque chose de similaire à ce qui s'est passé maintenant, puisque ceux de Valencia Basket ont été les premiers à connaître la décision du joueur pour la prochaine année scolaire. Cependant, et bien que les nouvelles aient été reçues avec satisfaction, il n’ya pas de place pour lui dans un profil qui existe déjà trois joueurs comme Fernando San Emeterio, Alberto Abalde et aussi avec la polyvalence d’Aaron Doornekamp .

La clé de son retour sur les parquets, quel que soit le problème personnel, réside également dans la résolution d’un processus administratif épineux. Et est-ce que pendant ces mois d'inactivité a expiré le passeport centrafricain , document sans lequel il ne pourrait pas agir en tant que «cotonou» en Europe. Partir dans ces conditions aux États-Unis était aussi un véritable problème et la gestion dans son pays d'origine devait être effectuée par l'intermédiaire d'un médiateur. Les conditions s'allongeaient et Sato n'a finalement pas eu la possibilité de rejouer avant la fin de la saison dernière.

C'était son idée initiale. Trouvez une équipe pour jouer les derniers mois de compétition et montrez qu'il était en parfait état pour commencer cette saison. En fait, pendant tout ce temps, Romain Sato a suivi un programme d'entraînement rigoureux à Houston, dans lequel il combine le travail dans la salle de gym et la piste.

Ce n’était pas possible, mais il a déjà réussi à convaincre les autorités de son pays la République centrafricaine et a pu avoir son passeport en ordre. Par conséquent, et si tout se passe bien, le 16 juin 2017 ne restera pas dans l'histoire comme le dernier match officiel de Romain Sato. Ce jour-là, il a non seulement remporté la Liga Endesa avec Valencia Basket, mais il est également entré dans l'histoire comme l'un des héros de cette finale épique contre le Real Madrid .

Cependant, ce n’est pas l’adieu voulu par le Centrafricain. Surtout que, après une année de répression forcée et sans blessure entre-temps, à 37 ans, il se sent toujours excité, désireux et physiquement prêt de continuer à jouer.
 

Retour à l'accueil