Robert Ngijol (Cameroun) : «La qualification pour la Coupe du Monde est notre priorité»

YAOUNDE (FIBA Basketball World Cup 2019 African Qualifiers) - Le distributeur du Cameroun Robert Ngijol estime que son pays n'a jamais eu de meilleure chance de qualification pour une compétition de basketball majeure.

Il y a huit ans, le Cameroun s'était qualifié pour le Tournoi de Qualification Olympique FIBA d'Athènes, mais des défaites contre la Croatie et le Porto Rico avaient mis fin à ses chances de participation aux JO de Pékin 2008.

Ils sont certes rentrés chez eux avec un bilan de 0-2, mais à l'époque, le talentueux groupe de Camerounais emmené par Harding Nana, Ruben Boumtje Boumtje et Parfait Bitee avaient forcé la Croatie - qui s'était qualifiée pour Pékin - et le Porto Rico à présenter leur meilleur visage.

Ngijol pense que le tour de ses coéquipiers et lui est sur le point d'arriver.

“C'EST UN VRAI HONNEUR ET UNE BÉNÉDICTION D'AVOIR LA CHANCE DE PORTER CES COULEURS, CAR MÊME SI J'AI GRANDI LOIN DU CAMEROUN, CELA A TOUJOURS FAIT PARTIE DE MOI."
- Ngijol

C'est une expérience comme Athènes en 2008 qui est porteuse d'espoir pour la nouvelle génération camerounaise. 

Et, à une année de la Coupe du Monde FIBA 2019 en Chine, le Cameroun semble armer pour non seulement obtenir un des cinq billets qualificatifs dévolus à l'Afrique, mais aussi pour y faire une apparition remarquée.

"La qualification pour la Coupe du Monde est notre priorité," dit le joueur de 24 ans à FIBA.basketball.

Le Cameroun affiche un bilan de 4-2 au moment d'aborder le mois prochain la première manche du Groupe E des Éliminatoires Zone Afrique, à Radès, en Tunisie.

"Nous avons fait un bon pas dans cette direction, mais nous voulons rester très concentrés pour aller chercher l'une de ces cinq places en jeu pour la Chine en 2019. Je suis impatient de saisir cette opportunité de prouver que nous appartenons aux meilleures équipes du monde."

Du 14 au 16 septembre, le Cameroun jouera tour à tour contre l'Angola, l'Égypte et le Maroc.

Même s'il se veut très confiant sur les chances des Camerounais, Ngijol admet que "chaque détail aura son importance et que si nous faisons en sorte de les soigner, nous pouvons être encore meilleurs."

Ngijol n'a jamais affronté l'Angola, l'Égypte ou le Maroc auparavant, mais il estime que "toutes les équipes qui sont encore là le sont pour une bonne raison et que toutes celles dont nous croiserons la route ont une historique qui parle en leur faveur. Celles de notre groupe sont talentueuses, mais nous avons les moyens de nous qualifier."

"Je ne trouve pas que nos résultats jusqu'à présent correspondent à notre vrai niveau. Nos deux défaites [contre la Tunisie] sont survenues au terme de matches compétitifs, qui auraient très bien pu tourner en notre faveur. Quatre victoires, c'est un bon départ, et nous nous réjouissons d'en cumuler d'autres," explique l'arrière de 1.90m. 

Ngijol, qui a disputé la saison dernière au sein du club de Zlatibor Cajetina en première division serbe, est devenu depuis quelques années un des éléments clés de l'équipe nationale du Cameroun. 

Il est passé de moyennes de 9 points et 2 assists durant le FIBA AfroBasket 2017 à 10 points et presque 3 assists en six matches d'Éliminatoires pour la Coupe du Monde. 

Il se penche sur son expérience en sélection nationale : "J'ai le sentiment que mon jeu a beaucoup progressé depuis ma première sélection. Il y a certains aspects que seule l'expérience aux niveaux professionnel et international te permet d'améliorer. Tant que j'évoluerai à ce niveau, je ne peux que devenir plus intelligent et plus fort.

"C'est un vrai honneur et une bénédiction d'avoir la chance de porter ces couleurs, car même si j'ai grandi loin du Cameroun, cela a toujours fait partie de moi. J'ai encore beaucoup de gens de ma famille qui y vivent et plus jeune, je suivais les résultats de l'équipe nationale de football. Jouer en sélection nationale m'a permis de me reconnecter avec cette partie de moi et cela a vraiment été la réalisation d'un rêve."

Le Cameroun débutera sa campagne du Groupe E le vendredi 14 septembre contre l'Angola.

FIBA

Retour à l'accueil