Mohammed Keita (Mali) : «Nous voulons gagner le Championnat d'Afrique pour nos fans»

BAMAKO (FIBA U18 African Championship 2018) – Participer à n'importe quel tournoi majeur de basketball procure généralement beaucoup de plaisir, mais jouer à domicile apporte une sensation particulière.

Le Malien Mohammed Keita en est conscient et il espère en tirer le meilleur parti lorsque son pays accueillera le Championnat d'Afrique des moins de 18 ans du 24 août au 2 septembre à Bamako.

Le puissant ailier fort attend avec impatience le début de cette compétition continentale afin de régaler les fans avec ses compétences incroyables.

Le jeune homme de 2m qui se prépare pour le rendez-vous continental, a récemment participé au Basketball Without Borders (BWB) organisé conjointement par la NBA en collaboration avec la FIBA à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Etre encadré par des basketteurs de classe mondiale est une expérience que Keita apprécie beaucoup.

"NOUS JOUERONS A DOMICILE, NOUS AURONS LE SOUTIEN DE NOS FANS ET LE MOINS QUE NOUS PUISSIONS FAIRE EST DE REMPORTER LE TITRE. NOUS SOMMES CONSCIENTS QU'IL Y A DES EQUIPES PUGNACES MAIS NOUS SOMMES PLUS CORIACES ET NOUS VOULONS GAGNER LE CHAMPIONNAT D’AFRIQUE POUR NOS FANS."
- Keita

"C’est une expérience extraordinaire d’être encadré par des entraîneurs et des joueurs expérimentés de la NBA. Je suis très heureux d’avoir rencontré des gens comme Joel Embiid, Bismarck Biyombo et Cheick Diallo. Au début, je me sentais intimidé mais par la suite, j’ai posé beaucoup de questions et appris à leurs côtés" a confié Keita à FIBA.basketball.

Ayant déjà une bonne côte dans son pays d'origine, Keita s'est envolé pour le camp de Johannesburg en espérant décrocher le titre de MVP. Malgré qu’il n’ait pas atteint son objectif, il a capitalisé sur chaque minute et chaque leçon du camp.

"En venant au BWB, je voulais être le MVP, mais cela ne s’est pas fait. Ce n’est pas un problème, ce qui compte le plus, c’est ce que j’ai appris et l’impact que ces techniques auront sur ma carrière. Il y avait beaucoup d’entraîneurs expérimentés ici et moi j’ai profité de chaque instant passé ici pour améliorer mon jeu", a déclaré le jeune homme de 17 ans.

En plus d'être toujours optimiste, Keita a toujours rapporté des points positifs à son pays depuis qu'il a commencé à porter les couleurs nationales.

Son premier tournoi international s'est déroulé au niveau continental. Il a participé au Championnat d'Afrique des moins de 16 ans à Maurice en juillet 2017.

Son imposant physique n’est pas son atout, il a affiché une moyenne de 4.4 points et 6.5 rebonds par match, contribuant au triomphe de son pays dans cette compétition continentale.

L'ailier fort a également marqué les esprits à la Coupe du Monde de Basketball U17 de la FIBA en Argentine en juin -juillet, avec une moyenne de 8 points, 6.1 rebonds et 1.1 passes décisives.

Bien que le Mali ait été éliminé en huitièmes de finale, Kéita a appris de nouvelles techniques qu’il a intégré à son style de jeu.

"Ce fût une magnifique compétition. J'ai découvert de nouvelles choses et je me suis rendu compte que le basketball en Europe était plus développé qu’en Afrique. Ce fût donc une excellente première expérience. J'ai adoré jouer contre les autres équipes surtout les USA. Ils sont très rigoureux, et j'ai essayé d'intégrer certains aspects de leur jeu au mien. Par exemple, j'ai trouvé leur système de défense très instructif. Et j'essaie aussi d'intégrer cela à mon jeu.’’

Mais avec ses techniques récemment acquises après le BWB Africa Camp, la prochaine cible de Keita est un titre de champion d’Afrique pour la deuxième fois. Et il sait que l'on attend beaucoup d’eux.

Ayant grandi dans la ferveur du basketball, l’adolescent sait que les fervents supporters maliens ne se contenteront que d’une première place.

"QUAND TU ES JEUNE, CE SONT DES EXPERIENCES QUE TU VEUX VIVRE ET J'ESPERE QUE NOUS POURRONS ALLER AU CHAMPIONNAT DU MONDE L'ANNEE PROCHAINE"
- Keita

"Pour ce Championnat d'Afrique des moins de 18 ans, le but ultime est de gagner. Nous jouerons à domicile, nous aurons le soutien de nos fans et le moins que nous puissions faire est de remporter le titre. Nous sommes conscients qu'il y a des équipes pugnaces mais nous sommes plus coriaces et nous voulons gagner le Championnat d’Afrique pour nos fans."

"Jouer à domicile sera dur, il y aura de la pression car les Maliens aiment évidemment gagner. Nous avons grandi avec cette mentalité de gagneurs et nous nous servirons de cette pression comme une motivation. Nous voulons dominer le championnat et mettre le cap sur le Championnat du Monde de l'année prochaine."

"J'ai participé au Championnat du Monde cette année et je sais que jouer deux championnats du monde en deux ans sera surréaliste. Mais qui ne veut pas jouer dans un tournoi aussi important ? Quand tu es jeune, ce sont des expériences que tu veux vivre et j'espère que nous pourrons aller au Championnat du monde l'année prochaine’’, a-t-il-dit.

Retour à l'accueil