Kyrie Irving honoré... par une tribu indienne

Le meneur des Boston Celtics, Kyrie Irving, a été honoré ce jeudi par sa tribu indienne d'origine des Sioux de Standings Rock.

Ce jeudi, Kyrie Irving a été honoré par sa tribu indienne d'origine. Le meneur des Celtics a un lien avec la tribu des Standings Rock Sioux, via sa mère, Elizabeth Ann Larson, qui en était originaire, avant de la quitter pour rejoindre l'Australie et Melbourne où est né le champion NBA 2016. Le multiple All-Star a donc grandi loin des Sioux et a très vite perdu le lien direct qu'il aurait pu entretenir avec la tribu du Dakota, suite à la disparition de sa mère durant son enfance (il avait quatre ans au moment de sa mort) et le deuxième mariage de son père. Malgré tout, le joueur de 26 ans a toujours revendiqué ses origines indiennes et agit pour les Standings Rock Sioux.

Kyrie Irving honoré... par une tribu indienne

Un fort attachement

Kyrie Irving a la tribu des Standings Rock Sioux dans le sang, mais également sur la peau. En effet, le meneur a prouvé son attachement à ses origines en se tatouant l'effigie des Sioux dans le cou. Mais, le joueur de Boston ne s'arrête pas là, puisque qu'il a publiquement pris position contre la création d'un réseau oléoduc, le Dakota Access Pipeline, qui aurait dû traverser la réserve indienne. Ce fort attachement a rendu fier le chef de la tribu, Mike Faith, qui a donc décidé d'honorer, ce jeudi, Kyrie Irving et sa sœur. L'Australo-Américain est donc devenu officiellement un membre des Standing Rock Sioux, lui qui se nomme désormais « Hela », soit « Petite Montagne ». Une véritable fierté pour le joueur qui a enfin l'opportunité de faire partie d'une famille qu'il n'a jamais connue. « C'est un jour spécial pour moi, je rencontre enfin la famille de ma mère. Ma famille désormais. (...) C'est vraiment spécial pour moi d'être ici parce que j'ai perdu ma mère très tôt, et je ne connaissais pas l'histoire de cette tribu. Je ne savais pas ce que c'était d'être un Sioux. (...) Je suis maintenant avec vous pour toujours », a raconté « Petite Montagne » dans son discours. On ne parlera donc plus de Kyrie Irving mais de Kyrie Hela Irving.

Retour à l'accueil