Le jeune meneur international centrafricain, Kurt Curry Axel Wegscheider, élu deux fois consécutive MVP de Basket-ball Without Borders Africa à Johannesburg en Afrique du Sud, reçoit les conseils de Rob Pelinka, ancien agent de Kobe Bryant et actuel General Manager des Los Angeles Lakers.

Le jeune meneur international centrafricain, Kurt Curry Axel Wegscheider, élu deux fois consécutive MVP de Basket-ball Without Borders Africa à Johannesburg en Afrique du Sud, reçoit les conseils de Rob Pelinka, ancien agent de Kobe Bryant et actuel General Manager des Los Angeles Lakers.

Notre rédaction a eu le plaisir de poser quelques questions au jeune pépite du basket centrafricain, Kurt Curry Wegscheider (17 ans, 1.94 m), pensionnaire de la NBA Academy Africa, récemment élu MVP du All-Star Game de Basket-ball Without Borders Africa à Johannesburg pour la deuxième année consécutive (2017 et 2018). Pendant trois jours, Wegscheider qui revenait pourtant d'un long voyage en Australie effectué dans le cadre de la NBA Academy Africa, a porté son équipe jusqu'au titre de champion du BWB. Ce qui a forcé une nouvelle fois l'admiration de tous les observateurs dont le coach Ettore Messina et Rob Pelinka. À la veille de la finale de cette 16e édition du Basket-ball Without Borders Africa, Wegscheider savait déjà qu'il va être élu MVP pour la seconde fois d'affilée, car le jeune a littéralement plié les débats en dominant tous ses concurrents, à la clé, plus de trois dunks de toute beauté, des no-look pass, de tirs en première intention, des interceptions et de rebonds, bref tout un réservoir dont il devra s'appuyer dessus pour devenir un maniaque de travail. Justement, dans un an, toujours dans le cadre du programme de la NBA Academy Africa, Wegscheider ira au collège aux États-Unis pour se frotter avec les meilleurs de sa génération en vue de se rapprocher un peu plus de la NBA, la grande ligue nord américaine. 

INTERVIEW 

Kurt Wegscheider : «Rob Pelinka m'a dit d'avoir la même mentalité que Kobe Bryant»

Kurt, on t'a vu discuter longuement avec Rob Pelinka, ancien agent du légendaire Kobe Bryant et actuel General Manager des Los Angeles Lakers en NBA, lors du Basket-ball Without Borders Africa à Johannesburg. Peux tu nous dire exactement ce dont vous avez parlé ?

"Rob Pelinka était entrain de me parler de Kobe Bryant au moment où mon équipe s'apprêtait à jouer les playoffs du Basket-ball Without Borders Africa. Il me disait comment Kobe s'entraînait quand il était joueur. Qu'il n'aimait pas dormir avec la défaite, il aimait dormir avec la victoire. A chaque fois qu'il est sur le terrain, il faisait tout son possible pour gagner et aussi quand il prenait chaque shoot, c'était comme si c'était le dernier du match. Même en début de match, il prenait ses tirs avec une grande concentration, comme si c'était le dernier tir. Il est toujours concentré sur ça donc Rob me disait d'avoir la même mentalité et de rester concentré sur tout ce que je fais.

Il disait également que c'est bien de jouer, mais c'est beau de gagner et il m'a drafté dans sa Team (équipe) en premier parce qu'il sait qu'avec moi, on pourra remporter le titre. Et à la fin on avait remporté le titre de champion en battant une équipe plus de 10 points en finale. A la fin, il m'a fait un câlin et m'appeller MVP avant même qu'on me donne le trophée. Voilà ce qui s'est passé "
​​​​

Kurt Wegscheider : «Rob Pelinka m'a dit d'avoir la même mentalité que Kobe Bryant»

Quel est ton ressenti, surtout après avoir été élu MVP de Basket-ball Without Borders Africa pour la deuxième année consécutive ?

"Je suis très content d'avoir marqué mon passage, car tout le monde voulait ce titre et je m'étais dis, ce sera après moi, mais pas tant que je fais ce camp. Alors, je me suis activé le mode back-to-back pour confirmer et défendre le trophée 2017, et remporter celui de 2018.
Arrivé là-bas à johannesburg, beaucoup de participants à ce camp savaient que j'étais MVP l'an passé et cela m'a vraiment motivé car la rivalité pour le titre de MVP était élevée"

La concurrence était rude avec notamment tes amis sénégalais, mais tu as encore eu le dernier mot. Désormais, quel est ton prochain objectif ?

"Je veux remporter le maximum de trophées individuels et collectifs dans l'avenir en écrivant mon histoire"

Kurt Curry Wegscheider, pensionnaire de la NBA Academy Africa à Saly (Sénégal)

Kurt Curry Wegscheider, pensionnaire de la NBA Academy Africa à Saly (Sénégal)

Après la NBA Academy Africa, où seras tu dans un avenir proche ?

"Au Collège aux États-Unis, dans un an en NCAA"

As tu une préférence parmi ces nombreux collèges américains ? Une préférence pour une région par exemple ?

"Peu importe. La où je peux apprendre le basket, progresser en devenant un grand basketteur et un bon étudiant pour intégrer la NBA, c'est là où je veux aller."

Bientôt, tu vas entamer la préparation avec l'équipe nationale Centrafricaine en vue du second tour des Éliminatoires de la Coupe du Monde 2019, Zone Afrique. Quelles sont vos chances de qualification à cette Coupe du Monde ?

Wegscheider avec le drapeau de son pays la République Centrafricaine

Wegscheider avec le drapeau de son pays la République Centrafricaine

"On a une forte chance, la preuve on est arrivé à cette étape, mais on est pas encore satisfait, on veut plus que ça. Chaque joueur et le staff, même le pays vise cette world cup. A nous de poursuivre notre objectif, tous ensemble on arrivera à se qualifier."

Sur le plan personnel, dans quel domaine de jeu veux tu encore progresser ? Sachant que tu as une bonne marge de progression.

"Je veux être performant dans tous les domaines, avoir des statistiques plus meilleures que celles de Dakar et Maputo. Pour cela, je dois continuer à travailler sans relâche pour atteindre mes objectifs."

Entretien réalisé par Cyrille NGARIO, directeur de publication 

Kurt Wegscheider : «Rob Pelinka m'a dit d'avoir la même mentalité que Kobe Bryant»
Kurt Wegscheider : «Rob Pelinka m'a dit d'avoir la même mentalité que Kobe Bryant»
Retour à l'accueil