Championnat d'Afrique féminine U18 : le Mali humilie la RDC, l'Angola corrige l'Ouganda

Le Mali et l'Angola remportent leurs premières victoires au Championnat d'Afrique U18 Féminin
MAPUTO (FIBA U18 Women’s African Championship 2018) - Les poids lourds du Groupe B, le Mali et l'Angola, se sont imposé lors de la deuxième journée du Championnat d'Afrique Féminin U18 qui se dispute à Maputo.

Le Mali -le tenant du titre-, a affiché ses ambitions en surclassant la RD Congo 99-33, tandis que l’Angola a battu l’Ouganda 63-29.

Le nom à retenir du côté Malien est sans conteste celui d’Assetou Sissoko.

La jeune femme a marqué 24 points et est actuellement en tête du classement des meilleures marqueuses.

Les choses ont bien démarrées et se sont bien terminées pour les prétendantes au titre, car Sissoko et ses partenaires ont fait preuve de détermination faisant passer une mauvaise journée à la RD Congo.

Les Ouest-Africaines ont fait le travail dès l’entame du match, puisque les Congolaises étaient 42-15 à la mi-temps.

Pourtant, malgré leur nette avance, les Maliennes n’ont jamais cessé de mettre la pression sur leurs adversaires.

Belle victoire certes, mais Amadou Bamba, l’entraîneur-principal du Mali, est conscient qu’ils ne sont qu’au début de leur campagne et qu’ils doivent se concentrer sur leur objectif principal, car il y a encore des choses à améliorer dans leur jeu.

"Même avec cette nette victoire, j'ai vu des failles dans notre jeu. Cette victoire facile signifie que le travail est en cours. Mais nous ne prévoyons pas de nous arrêter ici. Nous ne pouvons pas rentrer sans le trophée. C’est inimaginable,’’ a-t-il déclaré à FIBA.basketball

Lors du premier match de la journée, l’Angola a pulvérisé l’Ouganda 63-29, mais malgré cette victoire éclatante, il faut noter que les Lusophones ont eu une entame de match assez difficile face à une équipe ougandaise assez pugnace, qui les a combattu de toutes ses forces.

Cependant, les représentes de l’Afrique de l’Est n’ont pas pu maintenir le même élan en deuxième quart-temps, car elles n’ont marqué que 10 points, ce qui n’a pas suffi à arrêter l’équipe d’Anibal Moreira.

FIBA

Retour à l'accueil