Mohamed Bamba sélectionné en sixième choix de Draft par Orlando Magic

Souvent annoncé du côté de Dallas, l'américain d'origine ivoirienne et malienne Mohamed Bamba déposera finalement ses valises à Orlando la saison prochaine. Un choix sur l’avenir qui en dit également long sur le nouveau projet du Magic. Quoi de mieux qu’un gros potentiel pour commencer une nouvelle ère ?

Un joueur NBA ready… or not ?

Mo Bamba possède un physique impressionnant, c’est le moins que l’on puisse dire. Du haut de ses 216 cm le gamin possède une envergure de 240 cm, du jamais vu en NBA. Mobile pour sa taille, et possèdant des belles qualités défensives. En effet, son placement, ses roulements et sa capacité à « scotcher » ses adversaires directs vont rendre service à la franchise floridienne. Bamba a également un grand avenir en phase offensive. Adroit, Bamba possède du toucher et un geste fluide pour un gabarit pareil. Capable de s’écarter ou de scorer à mi-distance, il pourrait également potentiellement devenir une menace à trois-points à en croire les vidéos montrant l’ancien pivot de Texas enchaîner les filoches dans des gymnases vides. Un profil de pivot moderne à la Joel Embiid donc. Peut-être un peu frêle, Bamba devra néanmoins s’épaissir pour résister à l’impact des pivots dominants de la Ligue.

Quid de Vucevic et de Biyombo ? 

Mo Bamba débarquera dans un effectif déjà fourni au poste de pivot. En effet, Nikola Vucevic et le congolais Bismack Biyombo sont pour l’heure toujours sous contrat avec le Magic. Qui va sauter ? Avantage Vucevic. Le Monténégrin possède encore une belle cote sur le marché après une saison ponctuée avec des statistiques honnêtes et fiables : 16,5 points et 9,2 rebonds de moyenne. Biyombo possède pour sa part un contrat trop conséquent pour envisager un départ. Courageuse sera la franchise qui voudra éventuellement absorber le contrat à hauteur de 17 millions de dollars la saison du congolais. En tout cas, Bamba reste une recrue de poids dans un effectif qui gagne en jeunesse et en talent ces dernières années. Aux côtés de Jonathan Isaac et d’Aaron Gordon, il incarne désormais le futur proche de la franchise.

Une belle pioche pour le Magic qui se renforce en recrutant un potentiel sur l’avenir dans un secteur déjà bien fourni. Si le profil de Bamba semble coller parfaitement à la NBA d’aujourd’hui, il devra notamment progresser sur l’aspect physique et gagner en régularité des deux côtés du terrain pour confirmer les espoirs placés en lui. 

Retour à l'accueil