Kevin Durant, un assassin silencieux

 Porté par un excellent Kevin Durant (43 points), Golden State n'est plus qu'à une petite victoire d'un nouveau sacre - le deuxième de suite et le troisième en quatre ans - après son nouveau succès contre Cleveland dans la nuit de mercredi à jeudi (110-102). Les Warriors ont maintenant quatre balles de match pour conclure la série.

Cavaliers – Warriors : 102-110
Golden State mène la série 3-0

L’Histoire n’est qu’un éternel recommencement. Il y a un an, quasiment jour pour jour, Golden State faisait un grand pas vers le titre en décrochant le Match 3 à Cleveland après avoir déjà remporté les deux premiers. 3-0, fin du suspense. La partie était disputée ce 8 juin 2017. Et comme un symbole, c’est un grand Kevin Durant, encore jamais sacré à ce moment-là, qui s’était élevé pour planter un panier à trois-points crucial dans les dernières secondes pour offrir la victoire à son équipe. Voilà pour le flashback.

Le scénario s’est répété cette nuit. Déjà vainqueurs des deux premières manches, les Warriors pouvaient enterrer le suspense en s’imposant sur le parquet de la Quicken Loans Arena. Ils l’ont fait sous l’impulsion du même homme. Un KD sensationnel, 43 points, encore une fois auteur d’un tir décisif plein de sang-froid. Une flèche décochée deux bons mètres derrière l’arc pour assurer le succès renversant des Californiens (110-102). Trois manches à zéro.

Et pourtant, Curry est passé à côté
Les Cavaliers ont pourtant tellement bien attaqué la rencontre ! Avec de l’intensité, de l’envie, de l’adresse… exactement ce dont un groupe dos au mur a besoin. LeBron James, Kevin Love et J.R. Smith ont donné le ton pour creuser un premier écart en seulement quatre minutes (14-4). Un avantage qui aurait pu être beaucoup plus sévère si Durant n’avait pas haussé son niveau de jeu pour compenser les erreurs de ses coéquipiers. Car les Warriors étaient à la rue sur ce début de partie – et même globalement sur cette première mi-temps. Draymond Green et Stephen Curry ont rapidement pris trois fautes. Ce dernier est d’ailleurs passé complètement à côté de son match. Il a terminé avec 11 points à 3/16. C’est purement anecdotique mais son partenaire a peut-être pris l’ascendant dans la course au MVP des finales.

Parce que Durant, déjà excellent dans le Match 2, a vraiment maintenu les siens à flot. Ses duels remportés sur ses vis-à-vis ont permis à Golden State de rester au contact (58-52 pour Cleveland à la pause). Avec aussi un bel apport de Jordan Bell (10 points). C’est encore une fois le meilleur joueur des finales 2017 qui a sonné la révolte dès le retour des vestiaires. Les Warriors ont accéléré le rythme en suivant ses pas. Et quand il n’était pas à la finition (43 points donc), il était à l’origine des actions (7 passes). Tout en ayant un apport aux rebonds (13) et en défense. Un match total pour KD.

Sa prestation d’anthologie a permis aux Warriors de compenser le soir sans de Klay Thompson (10 points, 4/11) et Stephen Curry (11 points, 3/16). Le meneur All-Star a tout de même inscrit 5 points importants dans le quatrième quart temps. Car la franchise d’Oakland a repris le contrôle de la partie après la pause mais les dernières minutes ont tout de même été assez disputées. Les Cavaliers de James (33 points, 10 rebonds, 11 passes) et Kevin Love (20 points, 13 rebonds) ont eu un sursaut d’orgueil sur la fin. Avant d’être terrassés des mains de Durant à 49 secondes du buzzer. Son tir assassin a donné six points d’avance aux Warriors à moins d’une minute. Plus que le match, il a peut-être scellé le sort de la série. Aucune équipe n’a jamais remonté un 3-0. Ni en finales, ni à un autre stade de la compétition. Pas même une formation guidée par LeBron James.

Retour à l'accueil