JR. Smith change de version : «Je ne peux pas dire que j'étais sûr de quoi que ce soit à ce moment-là»

Après avoir «beaucoup réfléchi» à sa grossière erreur du match 1, à Oakland (114-124, a.p.), J.R. Smith est revenu sur ses propos samedi.

Après s'être perdu dans des explications confuses au sortir du match 1, dont il est devenu bien malgré lui le héros malheureux jeudi, J.R. Smith a finalement avoué qu'il n'était pas au courant du score (107-107) dans les dernières secondes du temps réglementaire. Golden State a fini par l'emporter après prolongation (124-114, a.p.), l'arrière des Cavaliers laissant inexplicablement filer une occasion en or d'arracher la victoire.

«Après y avoir beaucoup réfléchi au cours des 24 dernières heures, je ne peux pas dire que j'étais sûr de quoi que ce soit à ce moment-là», a répondu Smith aux journalistes à la veille du match 2. Sur les images de la télévision américaine, on le voyait s'adresser à LeBron James dans ces mots : «Je pensais qu'on était en tête». «J'ai pu dire ça, a-t-il admis. Je n'en suis pas sûr, mais j'ai pu le dire.»

Au fond, Smith serait presque soulagé que cette mésaventure lui soit arrivée à lui et pas à un de ses coéquipiers. L'arrière des Cavaliers a pris l'habitude d'être le clown, «celui qui fait un truc délirant et que tout le monde s'empresse d'aller voir». Il n'est «pas du genre à [s]'appesantir sur [s]on sort» et dit ne pas avoir eu de mal à tourner la page.

Retour à l'accueil