Game 2 : Portés par un Stephen Curry insolent, les Warriors doublent la mise !

Le suspense n’a duré qu’une trentaine de minutes cette fois-ci. Le temps qu’un Stephen Curry touché par la grâce (33 points) achève les Cavaliers à grands coups de tirs à trois-points plus fous les uns que les autres. Larges vainqueurs de ce deuxième match (122-103), les Warriors sont maintenant à deux petits succès d’un nouveau sacre.

Warriors – Cavaliers : 122-103
Golden State mène la série 2-0

S’il ne fallait retenir qu’une action de ce Match 2 des finales NBA, ce serait sans aucun doute possible ce tir absolument monstrueux de Stephen Curry dans le quatrième quart temps. L’horloge des 24 secondes s’apprêtait à retentir quand le prodige des Warriors récupérait un ballon qu’il avait lui-même mal négocié. Il était alors dos au panier, à plus de neuf mètres du cercle. Mis sous pression par la bonne défense de Larry Nance Jr, le double-MVP s’est retourné soudainement pour envoyer un missile. Ficelle. 103-89. Le dernier coup de massue pour une équipe de Cleveland combative mais dépassée par le talent insolent d’un grand joueur, probablement le meilleur sniper de l’Histoire du basketball.

Les Cavaliers se devaient de gagner cette rencontre à l’Oracle Arena pour éviter de se retrouver trop rapidement avec un handicap de deux succès à remonter. Ils se sont finalement inclinés assez nettement cette nuit. Un score qui ne reflète pas tout à fait la physionomie du match mais qui illustre le sentiment de facilité qu’ont les Warriors à faire gonfler un écart en quelques inspirations de génie. LeBron James (29 points, 9 rebonds, 13 passes) et ses coéquipiers ont tout même donné l’impression d’être dominés tout au long de la partie. Mais sans pour autant lâcher prise. C’est simple, à chaque fois que Golden State prenait un avantage conséquent, Cleveland finissait par recoller. Sans passer devant pour autant. Car à chaque fois, là encore, les Dubs enflammaient la foule avec une série de paniers.

Game 2 : Portés par un Stephen Curry insolent, les Warriors doublent la mise !

Les joueurs de Tyronn Lue ont tenu trois quarts temps avant d’être foudroyés par Curry. Le maestro a terminé avec 33 mais aussi 7 rebonds et 8 passes. Il a été relativement maladroit (11/26) sur attaque placée. En revanche, il était absolument injouable en transition et derrière l’arc. Ses banderilles ont d’ailleurs fini par faire craquer l’adversaire. Il en a planté neuf au total, soit un record NBA pour un match des finales (Ray Allen en avait inscrit 8). Dont trois en seulement quelques minutes d’intervalles. Il a d’abord répondu à un panier primé de James pour redonner dix points d’avance aux siens (93-83). Il a enchaîné avec un autre sur la possession suivante, forçant ainsi Cleveland à demander un temps mort. Avec donc ensuite ce tir venu d’une autre galaxie pour assommer les Cavaliers.

Durant et Thompson ont pesé
Une addition salée pour la franchise de l’Ohio. Mené par son quadruple MVP, le champion de la Conférence Est avait pourtant tenu le choc dans le troisième quart temps. Une période au cours de laquelle les Warriors ont pris l’habitude d’enterrer leurs adversaires. Pas cette nuit. Réveillé après une première mi-temps décevante, Kevin Love (13 points à 4/4 dans le troisième quart, 22 points au total) a remis sa formation sur les bons rails. 59-46 à la pause puis 72-66 quelques minutes après le retour des vestiaires. Un retour justement impulsé par l’intérieur All-Stars des Cavaliers. George Hill, 15 points, était lui aussi inspiré. Le vétéran s’en voulait d’avoir raté le dernier lancer décisif lors du Match 1 et il avait à cœur de se racheter. Il a été l’un des meilleurs soutiens de James sur cette partie.

Game 2 : Portés par un Stephen Curry insolent, les Warriors doublent la mise !

Mais il y avait beaucoup trop de talents dans un camp. Celui d’Oakland. Curry était loin d’être seul. Kevin Durant a parfaitement rebondi après un premier match des finales décevant. Il a fait dans l’efficacité totale : 26 points à 10/14 aux tirs, 9 rebonds, 7 passes et +24 de différentiel. L’ailier était tranchant sans forcer pour autant. Il a laissé le jeu venir à lui et ça a payé. Klay Thompson a ajouté 20 points en marquant dans des moments clés. Notamment dans le troisième quart temps. Il était le seul à donner le change lors du bon passage de Cleveland. Deux de ses tirs primés ont permis à Golden State d’éviter l’hémorragie : d’abord un premier en transition (71-62) puis un autre pour reprendre huit points d’avance (85-77).

Les deux coaches ont fait sortir leurs titulaires après le neuvième panier trois-points de Curry à un peu près cinq minutes de la sirène finale. Le match était déjà plié. Les Warriors ont donc imposé leur loi à domicile. Ils devront gagner au moins l’une des deux rencontres disputées à Cleveland afin d’avoir une occasion de conclure ces finales devant leur public lors du Match 5. Les Cavaliers ne peuvent eux justement pas se permettre de perdre dans leur salle. Les deux prochains duels seront décisifs pour James et ses coéquipiers, désormais dos au mur.

Retour à l'accueil